mercredi 4 avril 2018

"Que la terre est jolie, pas besoin des fleurs d'ailleurs... "

Armand Robin, poète français (1912/1961)






Prologue :

Les bombes démocratiques pleuvent sur des pays lointains, des contrées d'ailleurs faisant des centaines de victimes civiles. La destruction de Dresdes par les alliés à la fin de la seconde guerre ne fut pas un accident, pas plus que Pearl la destruction de l'ex-Yougoslavie, de la Lybie, de la Syrie ou du Yémen...

Mais il existe aussi d'autres sorte de bombes à fragmentation très pernicieuses déversées quotidiennement et sans répit sur nos contrées en voie de désagrégation morale. Si celles-ci ne réduisent pas en charpie ensanglantées les populations jouissant encore d'une paix somme toute assez relative, elles n'en font pas pour autant moins de ravages. Elles faussent, tordent, anéantissent le jugement des foules occidentales en leur faisant accepter l'irrémédiable : la guerre obligatoire au nom de je ne sais quelles valeurs désuètes consistant à nous faire croire que l'ennemi est à nos portes, qu'il nous frapper fort avant qu'il en nous prenne par surprise.

De Pearl Harbour à l'affaire Skripal en passant par les charniers de Timisoara, la tuerie de nouveaux-nés de Saddam Hussein et les gaz chimiques d'Alep ou de la Ghouta, la mise en scène médiatique constitue un chef d'oeuvre de préparation des esprits à la un conflit décisif contre la Russie, et sûrement par contagion contre la Chine, l'Iran et la Corée du Nord... Préparez-vous braves gens encore endormis, le dénouement du conte de fées dans lequel vous avez été bercé depuis votre plus jeune âge est bien plus proche que vous n'auriez pu le penser.

Les médias tenus à coup de millions de dollars par une toute-puissante oligarchie de malades mentaux et de mythomanes accomplit le sale boulot qui est devenu sa raison d'être depuis le 11 septembre 2001. Goûtez braves gens la rhétorique hypocrite et l'analyse falsifiée offerte en sous-main à des chroniqueurs ambitieux par les hommes de l'ombres, agents des services secrets, stratèges militaires et autres diplomates grassement rémunérés par des Etats déjà presque entièrement privatisés, captifs d'une économie dispendieuse à usage monopolistique et dirigés d'une poigne d'acier par un Otan belliqueux agissant contre la paix mondiale, la fraternité humaine. N'oubliez pas que les intérêts du savetier de Damas, du professeur d'Histoire de Paris ou du chauffeur de taxi de Londres ou du marchand de glaces de Rome vont dans le même sens. Chacun désire vivre sa vie dignement, profiter de ses amis et de de ses proches, avec le minimum d'égoisme nécessaire. Chacun veut se rendre utile autant qu'il est possible pour améliorer et agrandir notre espace vital.

Ne nous laissons pas guider aveuglément vers l'horrible cauchemar. Réapprenons à nous rassembler et à nous battre contre la pègre exterminatrice, faiseuse de terroristes et de massacres, qui pulvérise nos véritables et plus profondes raisons d'être. Soyons enfin solidaires, unissons-nous fraternellement en un Mouvement irrépressible pour la Paix. N'oubliez pas: nous sommes le Nombre et il en tient qu'à nous d'expulser la bande de bandits coalisés qui nous bombarde de mensonges et de merde.
André Chenet





En attendant la guerre :


En attendant la guerre


Aujourd’hui, je suis profondément embarrassé par l’Occident. Et j’ai très, très peur.

Tout ce que je vois aujourd’hui, c’est un troupeau soumis conduit par de véritables psychopathes (au sens clinique du mot).

Et ce n’est pas le pire.

Le pire, c’est le silence assourdissant, la manière dont tout le monde regarde ailleurs, fait semblant que « ce n’est pas mon affaire » ou, pire encore, prend tout ce spectacle grotesque au sérieux. Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, les gens ? Avez-vous tous été transformés en zombies ? RÉVEILLEZ-VOUS !!!

Permettez-moi de mesurer soigneusement mes mots et de vous dire la vérité sans détour.

Depuis le coup d’État néocon contre Trump, l’Occident suit exactement le même cours que l’Allemagne nazie au milieu des années 1930.

Bien sûr, l’idéologie est différente, le bouc émissaire désigné aussi. Mais la mentalité est exactement la même.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Mais cette fois, il y a des armes des deux côtés qui font ressembler l’holocauste de Dresde à une petite étincelle.

Donc maintenant nous avons cette démonstration touchante de « solidarité occidentale » non pas avec le Royaume-Uni ou avec le peuple britannique, mais avec la City de Londres. N’est-ce pas émouvant ?

Permettez-moi de vous poser la question suivante : quelle a été la caractéristique principale des politiques britanniques à l’égard de l’Europe, disons depuis le Moyen-Âge ?

C’est ça : déclencher des guerres en Europe.

Et cette fois, pensez-vous que c’est différent ?

Est-ce que « la meilleur prédiction du comportement futur n’est elle pas le comportement passé » ne s’applique pas à la Grande-Bretagne ?

Permettez-moi aussi de vous dire ceci : lorsque Napoléon et Hitler ont attaqué la Russie, elle traversait des crises profondes et était objectivement faible (Vraiment ! Allez chercher vous-mêmes !). Dans les deux cas, la société russe était profondément déchirée par des contradictions internes et le moment de l’attaque était idéal.

Pas aujourd’hui.

Je pose donc cette simple question : voulez-vous vraiment entrer en guerre avec une Russie nucléaire totalement unie ? Vous pensez que c’est une hyperbole ? Réfléchissez encore.

La vérité est que la situation aujourd’hui est infiniment pire que la crise des missiles cubains. D’abord, pendant la crise des missiles, il y avait des gens rationnels des deux côtés. Aujourd’hui, IL N’Y A PAS UNE SEULE PERSONNE RATIONNELLE DANS UNE POSITION DE POUVOIR AUX ÉTATS-UNIS. PAS UNE SEULE ! Ensuite, pendant la crise des missiles cubains, ce qu’il y avait de nouveau, c’était la crise, toute la planète avait l’impression d’être au bord de l’abîme.

Aujourd’hui, personne ne semble conscient que nous sommes sur le point d’entrer en guerre, peut-être une guerre thermonucléaire, où les victimes se compteront par centaines de millions.

Tout cela à cause de quoi ?

Parce que les peuples d’Occident ont accepté, ou ne savent même pas, qu’ils sont gouvernés par une affreuse bande de psychopathes ignorants et arrogants.

Au moins, cette situation montre ceci :

  • La démocratie représentative ne fonctionne pas.
  • La primauté du droit ne s’applique qu’aux faibles et aux pauvres.
  • Les valeurs occidentales ont été réduites à une triste plaisanterie.
  • Le capitalisme a besoin de guerres et d’hégémonie mondiale pour survivre.
  • L’Empire anglosioniste est sur le point de s’effondrer, la seule question qui reste  est de savoir comment et à quel prix.

En ce moment, ils expulsent des diplomates russes en masse et ils se sentent très forts et virils. Les politiciens polonais et ukrainiens connaissent actuellement une explosion vraiment historique de courage et de confiance en eux (en se cachant, comme ils le font, derrière la puissance de feu des “anglos”) !

La vérité est que ce n’est que la pointe d’un iceberg beaucoup plus grand.

…/...


Lire la suite sur : Le Saker Francophone


1967 - Manifestation contre la guerre du Vietnam


Le mensonge : une règle devenue institutionnelle


Par Jean-Yves Jézéquel, le 02 avril 2018



Les peuples ont été conditionnés pour accepter les pires déformations de la vérité. Tout a été fait habilement pour désintéresser les citoyens de l’actualité et faire en sorte qu’ils ne puissent pas se rendre compte de cette exceptionnelle et permanente déformation de la vérité. C’est ce que disait prémonitoirement Orwell dans « 1984 ».

Les peuples continuent de penser à tort que l’Occident est synonyme de « démocratie », car la propagande ne cesse de répéter en boucle ce mensonge fondamental sous toutes les formes.

L’Occident n’a rien, dans ses structures, dans ses modes de fonctionnement, dans ses bases, dans ses présupposés, quelque chose qui pourrait avoir un lien quelconque avec la « démocratie ». L’Occident est essentiellement « théocratique » puisque les sociétés qui le composent sont toutes construites sur une matrice « pontificaliste théocratique » du droit, même lorsqu’elles sont laïques. C’est cette matrice qui donne légitimité à tous les États existants dans le groupe occidental dirigé, manipulé, conditionné par une « médiacratie » au service de cette « théocratie » et incarnant ainsi sa visibilité qui, sans la « médiacratie », aurait eu trop de mal à s’imposer…

Les grands médias sont aux mains d’une oligarchie totalitaire au service exclusif de la religion de marché. Le dieu de la théocratie occidentale, c’est la « Haute-Finance », le profit, l’argent pour l’argent, le capital sacralisé et parasitaire, sa cause suprême, sa volonté inflexible…

Les médias « officiels » ne sont plus là pour être des « contre-pouvoirs », pour contrôler et dénoncer les abus de l’oligarchie politique, ils sont là pour conduire le char endiablé de l’argent roi, prince, empereur, tyran, esclavagiste, entraîné par les attelages de l’oligarchie politique pour le profit exclusif des plus riches en façonnant sans arrêt la légitimité des dominants exploitant des dominés maltraités et réduits aux conditions pitoyables de la survie.

Cette « médiacratie » dirige le monde actuel par le mensonge et la manipulation des peuples dressés à écouter religieusement les prêches fanatiques du sectarisme journalistique « collabo », dédié corps et âmes, à la cause du fascisme ultra libéral, idéologie régnante et dominante en Occident, converti de force à cette nouvelle religion de l’arriération mentale proclamée comme idéal et comme « valeur » à promotionner avec ardeur en utilisant les menaces et les sanctions à la mode!

Ces entités commerciales médiatiques, façonnent notre monde orwellien. Ce sont elles qui décident quel homme (serviteur) politique sera placé d’office à la tête de tel pays. Macron est à l’Élysée parce que la « médiacratie » en a décidé ainsi. Ce n’est pas le peuple Français « souverain » qui a voulu cette mascarade à la Présidence française. Ce n’est pas le peuple Espagnol qui a voulu Rajoy à la Présidence du Gouvernement de leur pays. Ce ne sont pas les peuples Européens qui ont voulu unanimement se soumettre à la dictature de l’armée d’occupation de l’OTAN en lui donnant aujourd’hui le droit de circuler librement dans tous les pays de l’UE, en lui donnant le droit de les conduire comme un troupeau de moutons à l’abattoir, en se permettant de provoquer la Russie en leur nom, parce que ce pays souverain refuse « l’alignement » et la « soumission » à l’idéologie dominante récitée par la « médiacratie » au service du totalitarisme financier ultra libéral régnant sans partage sur l’Occident, affirmant sa volonté tyrannique d’absorber l’Orient !

Tous les pouvoirs politiques d’Occident sont agenouillés aujourd’hui devant le Grand Prêtre du Sanhédrin médiatique et participent à son culte liturgique dédié au dieu de l’argent, le veau d’or, le dieu du marché, récitant le catéchisme de l’idéologie fasciste ultra libérale, seule autorisée par l’Église « médiacrate » de l’Occident, sous peine d’hérésie appelée couramment le « complotisme » des nouveaux mécréants !

Dans le contexte global, la « médiacratie » est un contrôle des perceptions. Dans ce « ministère de la vérité », le journalisme « collabo » travaille à la modification permanente des informations pour les rendre compatibles avec l’idéologie dominante et pour une écoute soumise des dominés. Lorsque cette « médiacratie » ment ouvertement aux peuples soumis, elle répète en boucle que son mensonge est devenu la vérité. Chaque fois que quelqu’un voudra vérifier les sources, il trouvera des archives qui auront été elles-mêmes manipulées et transformées pour qu’elles soient conformes à la « vérité idéologique quasi révélée » de la nouvelle religion ultra libérale servie par l’Église médiatique via ses exécutants, les oligarchies politiques.

Toute concurrence ou toute dissidence informationnelle, est aussitôt écrasée par le totalitarisme « médiacrate » entre les mains d’une poignée de milliardaires faisant la pluie et le beau temps sur les peuples dressés à leur soumission.

Ces gigantesques corporations n’ont aucun compte à rendre aux peuples. Pourtant, aucun politique ne peut arriver au pouvoir sans la bénédiction et le bon vouloir de la « médiacratie » dominante qui va financer les campagnes électorales de ses poulains et veiller attentivement à ce que tous les concurrents exogènes soient éliminés par le jeu pipé des sondages bidons et le pilonnage intensif de la propagande pour le candidat déjà élu par les décideurs « médiacrates » tout puissants. Une multitude de magazines vont inonder les kiosques. La tête du candidat pré-élu par le pouvoir médiatique va apparaître en première page de ces multiples magazines, donnant l’impression d’une formidable diversité journalistique ! En réalité, l’ensemble de la presse écrite et parlée est au diapason du système favorisant le candidat qui paraîtra ainsi faire l’unanimité des opinions électorales, alors que cette multitude de magazines est la propriété d’une poignée de milliardaires, les mêmes qui tirent les ficelles de toute cette organisation du bluff et de la manipulation… Les élections ou réélections de Bush, Obama, Trump aux USA, de Merkel en Allemagne, de Sarkozy remplacé par les « Young leaders » de la « French-American Foundation », Hollande et Macron en France, de Blair, Johnson, May au Royaume Uni, de Netanyahu en Israël…etc., ont bel et bien été le résultat de la volonté d’une « médiacratie » partout au pouvoir et porte-parole de la Finance internationale tapie dans l’ombre… Voilà où nous en sommes!

Aujourd’hui, l’affaire Skripal est liée à l’échec des attaques chimiques sous faux drapeaux en Syrie, déjouées par les Russes qui ont mis en échec l’exploitation politique crapuleuse de cet odieux mensonge ! La coalition occidentale de Doha voulait à tout prix exploiter ce filon de la manipulation et du mensonge criminels dans le but de parvenir coûte que coûte à ses fins contre Bachar El Assad. Les Russes devaient donc être très sévèrement punis en créant ex nihilo un casus belli parfaitement arbitraire, chef-d’œuvre du mensonge et de la manipulation, puisqu’il est hors de question que le Royaume Uni apporte quelque preuve que ce soit de ses accusations fantaisistes, pour la simple raison évidente que ces preuves d’une culpabilité de la Russie n’existent pas!

Boris Johnson, Theresa May et Gavin Williamson possédaient les tares nécessaires à l’orchestration d’une telle complicité dans le Mal gratuit, gravissime et menaçant directement l’avenir de tous les peuples européens. Une telle inconscience à provoquer une guerre contre la Russie, puissance nucléaire dont la technologie se trouve plus avancée que celle de l’OTAN, reste incompréhensible et révoltante.

Si elles avaient existées, ces preuves, il était donc dans l’intérêt de l’Occident de s’en servir ! Pourquoi ne s’en sert-il pas ? La particularité première du mensonge, c’est qu’il se moque ouvertement des gens qu’il abuse. Les peuples dans leur ensemble sont clairement pris pour des idiots par ces criminels au pouvoir et le comble c’est que si nous refusons d’être pris pour des idiots, nous sommes aussitôt traités de « complotistes »! Le bal des expulsions de diplomates Russes est un spectacle dérisoire orchestré par un Occident puéril, mesquin, faux-cul, irresponsable, pathétique et pitoyable! Nous devons tous avoir honte, comme européens, Canadiens et étasuniens, d’être dans le camp de cet Occident minable et menteur, dégénéré et résolument criminel…

A propos de la Syrie, les mensonges de la coalition de Doha (USA, Israël, Arabie Saoudite, Qatar, Turquie, France, Angleterre, OTAN) sont désormais largement connus, puisqu’ils ont été déjoués par la victoire du peuple Syrien, son armée de conscrits aidée par la Russie, le Hezbollah, l’Iran et les milices Kurdes aujourd’hui trahies à leur tour par la perversion de la coalition de Doha qui les avait utilisées dans sa stratégie reptilienne contre la Syrie…

Après ce coup d’éclat de la bêtise humaine et de l’hypocrisie, les USA ayant renvoyé 60 diplomates Russes, menacent maintenant de sanctions les entreprises européennes impliquées dans le projet de gazoduc russe.

Ensuite, Macron ayant vendu les industries de pointe françaises aux rapaces des USA, nous apprenons que la France vendue et trahie par ce gamin irresponsable, ne peut même plus construire un seul sous-marin à propulsion nucléaire sans l’autorisation de Washington!

Aujourd’hui, tous les pays européens sont au service de la stratégie américaine et protègent les intérêts étasuniens au détriment de leurs propres intérêts. Ils sont vassalisés, colonisés, soumis, enchaînés, bâillonnés et menacés de sanctions s’ils n’exécutent pas les volontés criminelles de « l’État profond » des USA. L’OTAN fait la loi en Europe et s’apprête à faire circuler ses armées d’occupation librement sur tout le territoire de l’Union Européenne, sans avoir besoin de n’en demander la permission à personne!

Les Russes nous avaient débarrassés des nazis, en ayant payé le prix fort de plus de 27 millions de morts pour notre liberté, vont-ils encore devoir nous débarrasser de l’occupation fasciste de l’OTAN par autant de millions de morts pour notre libération?

Je crois que la Russie n’aura pas d’autre choix que celui de l’apocalypse nucléaire et l’Europe comme les USA seront un désert de cendres radioactives. Puisque le mensonge poussé à ce point est devenu quasi la règle en Occident, nous avons sous les yeux le symptôme infaillible de sa chute certaine et prochaine. Les peuples occidentaux ne descendent même pas en masse dans la rue pour protester contre la guerre avec la Russie et ses puissants alliés. Ils sont tellement anesthésiés et dressés à regarder ailleurs par la « médiacratie », qu’ils ne voient pas venir cette catastrophe qui va brutalement les « crématoriser ».

Jean-Yves Jézéquel






Aucun commentaire: