lundi 20 novembre 2017

Marchés aux esclaves en Libye


plus d'un siècle après l'abolition de l'esclavage!!!

L''ingérence occidentale au nom de la Démocratie et de Causes Humanitaires fictives 
a une fois de plus permis l'horreur au service des plus bas instincts de l'espèce humaine :



Les violations des droits de l'homme dans les camps de détention libyens ne sont plus un secret. En septembre, la directrice de Médecins Sans Frontières, Joanne Liu, a écrit une lettre ouverte dans laquelle elle a qualifié le système de détention libyen de «pourri jusqu'à l'os».
Elle a écrit que c'était «une tentative effrénée d'enlèvement, de torture et d'extorsion» et a accusé l'Europe de complicité.IPS, traduit sur histoireetsociété





Une découverte, les pratiques esclavagistes filmées par CNN ? On tombe vraiment des nues ? Certainement pas. Le 11 avril 2017, l'Office international des migrations publiait un rapport indiquant que des milliers de migrants transitant par la Libye étaient vendus comme du bétail sur des marchés aux esclaves, avant d'être soumis au travail forcé ou à l'exploitation sexuelle. Cette réalité, tout le monde la connaissait, et personne n'a rien fait.
Lorsque Emmanuel Macron a consacré son premier voyage présidentiel à la région sahélienne, on n'a pas le souvenir qu'il ait dit quelque chose. Mais on le comprend : la sécurité des approvisionnements miniers de l'ex-puissance coloniale est une affaire beaucoup plus sérieuse, et on ne va quand même pas perdre son temps avec des broutilles. C'est vraiment dommage, car la France aurait eu beaucoup à dire sur la situation en Libye.
Il ne faudrait pas l'oublier : si ce pays est à la dérive, s'il est dépecé par les factions rivales, si la violence y règne, c'est parce que la France et ses alliés l'ont anéanti en 2011. Les marchands d'esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés dans les bagages de l'OTAN. Sous des prétextes humanitaires fabriqués par la propagande, Paris, Londres et Washington se sont arrogé le droit de détruire un Etat souverain. Ils l'ont remplacé par la loi de la jungle et le chaos milicien. On voit le résultat....

Bruno Guigue, extrait de : Esclavage en Libye : merci l'Otan !




"Les réfugiés qui viennent d’arriver à Lampedusa témoignent de la torture, de l’extorsion et du travail forcé dans les centres de détention libyens. De plus, il semble que beaucoup d’entre eux n’ont pas volontairement fait la traversée. Il est clair par ailleurs que l’intervention occidentale (de la France de Sarkozy, mais tous les groupes politiques ont approuvé l’intervention) a créé les conditions de cette abomination. Il est à craindre que la situation des réfugiés dont se sont emparés des organisations « humanitaires » bien connues en particulier celles dirigées de fait par Soros, qui avait en son temps contribué à la chute de Khadafi, ne serve qu’à aider ce fructueux commerce. Il faudra bien un jour aller au fond de ce qui se masque sous ce juteux commerce des belles âmes, des interventions occidentales contre les « dictateurs » et de cette surexploitation des milices guerrières fondamentalistes". Danielle Bleitrach, histoireetsociété




Image : CNN

Esclavage en Lybie : coup de gueule contre l’élite africaine de Claudy Siar, animateur Radio d’origine guadeloupéenne : « C’est donc ce qui s’est passé avec nos ancêtres il y a plusieurs siècles ? 

Par AVIC


Il n’y a plus besoin de dépenser des millions pour entretenir des sites commémorant les sites d’embarquement d’où sont partis des milliers d’hommes et de femmes qui seront vendus dans les Amériques, s’ils ne meurent pas pendant la traversée. A présent tout se déroule sous nos yeux. CNN peut même se permettre d’aller filmer une vente aux enchères sur place, en Libye. Il est simplement inouï que l’élite africaine ne bouge pas ; elle ne semble même pas concernée, alors les autorités des pays des autres continents bougent ciel et terre pour venir en aide à leurs citoyens quand ceux-ci sont en danger hors de leurs pays.

Et les autres Africains, qu’attendent-ils pour descendre dans la rue pour obliger leurs élites à manifester un peu de dignité et les pousser à agir en conséquence ? Qu’ils ne s’y trompent pas, chacun de ces jeunes que l’on voit dans les vidéos à la foire aux esclaves les représente aux yeux du monde. Et tant qu’il n’y aura aucune action concrète et visible de la part des Africains, l’image que ces vidéos véhiculent sera fondée. Imagine-t-on aujourd’hui un Européen vendu ouvertement de la sorte sans une réaction musclée de toute la communauté européenne, tant des citoyens que des élites ? On connait déjà la réponse à la question de Claudy Siar concernant ce qui a dû se passer en Afrique il y a plusieurs siècles. A la différence de cette époque, aujourd’hui tout le monde observe ce qui se passe. N’est-il pas temps de réagir ?




Reportage : des migrants vendus sur des marchés aux esclaves en Libye :





Aucun commentaire: