mardi 4 avril 2017

Le cerisier en fleur. Photo : A. Chenet


Appel à une candidature unique de la gauche

à l’élection présidentielle.



L’UNION !



« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut,

il faut ensuite avoir le courage de le dire,

il faut ensuite l’énergie de le faire. »



Georges CLEMENCEAU





Il n’est pas trop tard pour agir afin de créer les conditions de cette union d’autant plus qu’elle est nécessaire et même impérative compte tenu de l’extrême gravité de la situation sociale, morale, économique, environnementale et internationale. Nous devons donc tous faire preuve de raison et ne considérer que ce qui nous rassemble par-delà nos sensibilités ou nos proximités partisanes.

La force motrice de la Commune fut de fédérer les différents courants socialistes, ce fut également la même problématique en 1936 au moment du Front Populaire, puis en 1981 avec l’Union de la Gauche et en 1997 avec la Gauche plurielle. Ces sensibilités multiples sont la richesse de la gauche à condition qu’elles soient ensemble et rassemblées autour d’un projet commun. La gauche divisée dans cette élection présidentielle sera éliminée dès le premier tour comme en Avril 2002, or, nous pouvons gagner cette élection présidentielle et c’est là toute notre responsabilité de créer les conditions de cette Union. Le socialisme n’a jamais été aussi moderne dans sa compréhension du monde, dans sa conception du rapport entre l’individu et la société, dans sa vision de transformation sociale et économique pour changer la vie. Cette Union peut être également constitutive d’une renaissance idéologique face aux idées archaïques héritées du libéralisme économique du XIXème siècle d’une droite libérale, conservatrice et nationaliste. Ces idées qui, appliquées à notre société, vont accroître la précarité, augmenter les inégalités et créer de la misère. Notre devoir est donc d’exiger une candidature unique et cette exigence doit être conditionnée par un jugement clair et une décision objective qui ne prennent en compte que celle que nous pensons être la plus représentative de l’idéal qui nous anime, celui d’une société plus juste, plus humaine, plus belle, tournée vers la connaissance. Cette représentativité ne peut être observée et constatée que par la popularité réelle d’un candidat qui fonde de fait sa légitimité. Cette popularité est la preuve et la conséquence que nos idées sont perçues et partagées par des millions de nos concitoyens.

A partir d’un engagement commun, ces forces de gauche doivent s’unir pour une relance de l’économie, pour la réforme des institutions, pour la rénovation des services publics, pour un grand plan de lutte contre le chômage, la précarité et la pauvreté, pour la transition écologique et la renégociation des traités européens. La victoire ne dépend que de nous, de notre capacité à convaincre de la nécessité que nous devons nous réunir pour gagner cette élection présidentielle et éviter le pire.





Gérald DITTMAR, historien.

Soutien à une candidature unique de la Gauche à l’élection présidentielle.

Aucun commentaire: