mercredi 8 février 2017

Alors, toujours fiers d'être français?


« Nous sommes responsables envers la vie. Elle est le point lumineux dans toutes ces terrifiantes ténèbres desquelles nous sommes issus et auxquelles nous retournerons. Il nous faut négocier ce passage aussi noblement que nous en sommes capables par égard à ceux qui viendront après nous »
James Baldwin, écrivain afro-américain



Après l'enculage à la matraque du jeune Théo, 22 ans,par des policiers un nouveau texte de loi présenté à l'assemblée et soutenu par les députés "permet de donner satisfaction à certaines revendications policières exprimées lors du mouvement de l'automne" dernier. Le ministre de l'Intérieur, Bruno Leroux, a rendu un hommage appuyé aux forces de l'ordre ... La loi prévoit maintenant pour les condés la possibilité d'ouvrir le feu après deux sommations. La notion de légitime défense permettra ainsi de tirer à vue sur les arabes et les blacks tentant d'échapper à la violence policière. 
L'état d'urgence, nous y sommes vraiment! Gaël Hadey


Photo : Avant la mort par asphyxie d’Adama Traoré et le viol et tabassage en réunion de Théo, il y a eu d’autres victimes de cette violence policière négrophobe. Faut-il préciser que les noms reposant sur ces marches ne constituent pas une liste exhaustive des citoyens noirs tués par la police française? Olivier Mukuna

 A lire : 
- Négrophobie: la prochaine fois, le feu !
- Le Parlement élargit encore les dispositions répressives et les pouvoirs de la police

Aucun commentaire: