mardi 25 octobre 2016

AZLN : la terre tremble en ses centres


"Para los pueblos indígenas, campesinos y rurales, la tierra y el territorio son más que trabajo y alimentos : son también cultura, comunidad, historia, ancestros, sueños, futuro, vida y madre."
 Andrés Aubry

Traduction : Pour les peuples indigènes, les paysans et les ruraux la terre et le territoire ont une valeur plus importante que le travail ou les aliments : ils signifient culture, communautés, histoire, ancêtres, rêves, avenir, vie et mère.





Le 15 octobre dernier Georges Lapierre (écrivain engagé dans les luttes zapatistes du Chiapas) résumait l'intervention du sous-commandant Galeano (alias le sous-commandant Marcos) au Ve Congrés national indigène intitulé ¡Que retiemble en sus centros la tierra ! (Que la terre tremble en ses centres !) qui s'est tenu au Chiapas du 9 au 14 octobre 2016 : 

"C’est quand les peuples sont écrasés par l’offensive impitoyable du monde marchand, massacrés, dépouillés une nouvelle fois, acculés à une défensive désespérée, confrontés à une indifférence sans borne de la société occidentale, qui poursuit ses propres fins en piétinant toute vie sur son passage, et la comparaison avec un troupeau d’éléphants ne serait pas appropriée, ni convenable ; c’est alors, quand les peuples sont à genoux, au pied du mur, qu’ils doivent passer à l’offensive. Et c’est ce que nous allons faire ! Et nous allons avoir beaucoup de monde avec nous, beaucoup de gens vont nous rejoindre, tous ceux qui sont laminés par ce rouleau compresseur, exsangues, et qui aspirent à une autre vie, à un autre monde. "


A lire en français
- http://www.lavoiedujaguar.net/Le-Congres-national-indigene-…
A leer en catillano :
- http://enlacezapatista.ezln.org.mx/…/que-retiemble-en-sus-…/


Aucun commentaire: