mardi 26 juillet 2016

Message d'une galaxie en crise




Les événements s'accélèrent à une vitesse abominable. Les plus lucides parmi nous n'en reviennent pas ... Plus moyen pour eux de mettre le nez dehors quelques jours sans que l'horreur ne les rattrape. Police, armée, assassins à couteaux tirés, fusils braqués tous azimuts. Je voudrais comprendre et ne contemple qu'une racine vivante en train de pourrir, une racine gluante envasée dans le sang. Avec toute cette horreur nous cernant, je m'en remets aux truchements rythmiques du poème, tambour au vent, fumées apaches, potion amère verte comme un marécage. Je m'en remets au chant crucial des cigales et quelquefois aux rires sans raison de l'enfance. J'écoute ce que dit le poème, si vous voulez bien le nommer ainsi :

Message d'une galaxie en crise

Manipulation Totale - STOP - Nous sommes désarmés - STOP - 
L'Occident grossit comme un nuage d'orage - STOP - 
Le tonnerre gronde à l'Est - STOP - Nous sommes tombés dans 
un piège fou STOP A l'aube les clowns seront exécutés STOP les 
poètes pendus haut et court STOP Le père Ubu ex "baron du homard" 
a pris le pouvoirs Stop Big Brother a été nommé ministre de 
l'intérieur STOP La République est à genoux STOP J'écris avec 
des traînées de sang sur l'asphalte STOP Un désir d'incendie dévore 
les livres d'Histoire STOP Machines pensantes à l'assaut des cerveaux 
STOP La déconnection sera fatale STOP Confusion astrale en vue 
d'Andromede STOP Le dragon crache en notre direction STOP 
Sur la Terre le chaos s'organise avec le crime et la guerre STOP 
Salutation des espèces disparues STOP Vieilles lunes déprogrammées 
STOP

André Chenet

Photo : "Traînées d'étoiles" par Lincoln Harrisson (Australie)


Aucun commentaire: