dimanche 8 mai 2016

Prière symphonique pour Palmyre


"Nos partenaires sont habitués à détenir le monopole sur la scène internationale et ne veulent pas compter avec nous. Mais les récents événements en Syrie ont démontré que la Russie est capable de régler des problèmes tant dans son étranger proche que loin de ses frontières. Notre économie est devenue plus indépendante, le potentiel de nos Forces armées a considérablement augmenté. Mais nos partenaires sont préoccupés par l'unité des Russes, du peuple multiethnique de Russie. Ils essaient de saper notre société pour nous rendre plus dociles (…). Ils se sont notamment attaqués aux sociétés offshore. Je n'y figure pas, rien à faire. Mais ils ont retrouvé quelques uns de mes connaissances et amis et ont fabriqué quelque chose en mettant une photo de moi au premier plan.

Vladimir Poutine, président de la Russie



Un orchestre symphonique russe donne un concert à Palmyre


A peine la musique terminée, le concert de l'orchestre symphonique russe à Palmyre a généré mille et une interprétations. Peut-il s'agir tout simplement d'art pour l'art? Mais non, que vous êtes naïfs!... Bien-sûr, il existe un stratagème derrière tout ce qui émane de la Russie!

En préparant le concert, l'artiste russe Valeri Guerguiev, qui dirige l'orchestre symphonique du théâtre Mariinsky (Saint-Pétersbourg), n'avait guère pensé à la portée de cet événement prénommé "Prière pour Palmyre. La musique fait revivre la ville antique".
Le concert n'est qu'un message implicite de Vladimir Poutine à l'Occident, n'a pas tardé à conclure le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Et bien-sûr les journalistes ont réussi à décrypter ce message.
La théorie du moindre mal

Etes-vous curieux? Donc voilà, en réalité, le numéro un russe souhaitait endormir la vigilance de l'Occident et le persuader que la Russie était un moindre mal par rapport à Daech. C'est pour ça qu'elle a recouru à ses violonistes méchants, c'est pour ça qu'elle a aidé l'armée syrienne à libérer Palmyre…
Mais combien d'efforts pour décrocher le statut de "moindre mal"! N'est-il pas plus simple de conclure que la Russie l'est réellement? Peut-être, mais l'Occident n'aime pas les solutions faciles…
Oui à la corruption!

Cependant, FAZ ne s'est pas borné à une seule conclusion. Les journalistes allemands ont remarqué parmi les violoncellistes dans le premier rang de l'orchestre Sergueï Roldouguine, ami de M. Poutine qui figure dans les Panama Papers. Bien qu'on ne dispose pas d'informations fiables sur les entités offshores de M. Roldouguine, FAZ conclut tout de même que sa présence au concert n'est pas anodine.
De cette manière, Vladimir Poutine rend légale la corruption, et sur fond de ce qui se trame en Syrie, son geste se formule en un appel: "Fermez les yeux sur la corruption, et on pourra vaincre Daech ensemble!" Bonne imagination, journalistes de FAZ, on peut vraiment vous l'envier!
Parler des goûts et des couleurs
De plus, le concert a suscité une vive polémique de goûts. Le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères Philip Hammond l'a qualifié de "tentative vulgaire de distraire l'attention des souffrances incessantes de millions de Syriens".
"C'est un exemple flagrant qui démontre de quelles bassesses est capable un régime politique", a-t-il déclaré.
Ce qui est bien triste, a riposté le ministère russe des Affaires étrangères.
"Concernant M. Hammond, il bien-sûr triste qu'il n'ait pas aimé le concert. Nous avons fait des pieds et des mains pour que ça lui plaise, nous avons fait de notre mieux", a fait remarquer la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.
La reconnaissance générale
Une autre version dit que la Russie vaniteuse est toujours en quête de la reconnaissance générale et est prête à appliquer tous les moyens pour parvenir à ses buts. Selon le New York Times, Moscou a organisé le concert pour accentuer son propre rôle dans la libération de la ville antique.
Entre-temps, le contrôle de Palmyre par les djihadistes ainsi que la destruction des sites historiques ne sont qu'une "brève occupation" qui a contribué à la reconnaissance mondiale de la Russie après la libération, ajoute Deutsche Welle.
On est donc libre de choisir l'interprétation qui nous plaît le plus, vu qu'il y en a tant. Mais contemplez maintenant ce funeste concert, fruit du génie diabolique de M. Poutine. Ecoutez ces mélodies: tant d'idées cachées, tant de ruse, c'est le mal absolu!

L'orchestre symphonique du théâtre Mariinsky (Saint-Pétersbourg) dirigé par l'artiste russe Valeri Guerguiev donne un concert prénommé "Prière pour Palmyre. La musique fait revivre la ville antique" dans cette ville historique récemment libérée des griffes des djihadistes.


Source : Sputnik France

Aucun commentaire: