lundi 25 janvier 2016

Le Coran à l'épreuve




Le Coran a été rédigé par au moins trente auteurs
selon Jean-Jacques Walter

Paris (Amazigh 24)- Voici un livre qui continue à faire du bruit …. Les mathématiques révèlent, la Vérité sur l’auteur ou les auteurs du Coran ….
« Depuis la seconde moitié du XXe siècle, tous les prodiges informatiques reposent sur la Théorie des Codes. Cette théorie s’applique aussi aux textes écrits. Elle identifie un auteur avec une certitude qui peut dépasser 999 999 chances sur un million : chaque auteur présente des caractéristiques stylistiques dont il n’a pas conscience, mais que les mathématiques peuvent identifier. Cela permet de savoir si les diverses parties d’un même livre ont été écrites par un seul auteur ou par plusieurs. » déclare jean jacques Walter
« Appliquée au Coran, cette théorie révèle clairement plusieurs auteurs, décèle des dates de rédaction différentes et identifie des structures restées jusqu’ici cachées. Une perspective scientifique et insoupçonnée s’offre à nous, une lumière nouvelle éclaire le premier islam, sa nature, son histoire, et présente comme jamais encore vu l’islam d’aujourd’hui. » soutient Walter

L’ouvrage est la publication d’une thèse soutenue en 2013 sous la direction de Marie Thérèse Urvoy. Cette recherche combine la théorie mathématique des codes et les informations sur l’Islam des deux premiers siècles de l’islam et son environnement culturel et religieux.

Cette combinaison conduit l’auteur à formuler six conclusions qu’il qualifie de « certaines » (p. 9) :
1. Le Coran a été rédigé par au moins trente auteurs (p. 21)
2. Le Coran a été écrit sur une période de plus de deux cents ans (p. 25)
3. La différence entre sourates de la Mecque et sourates de Médine est un artefact de grammairien sans signification historique (p. 30)
4. Mahomet a été intronisé prophète fondateur de l’Islam au plus tôt 60 ans après sa mort (p. 31)
5. La théologie musulmane n’est nullement une novation : c’est un quasi « copié-collé » de la théologie nazaréenne. Un seul des quelques 50 auteurs du Coran a rédigé tous les versets qui proviennent de la théologie nazaréenne (p. 39)
6. La fondation du premier islam n’est pas le monothéisme, mais l’anti-christianisme (p. 45)  »



Jean-Jacques Walter (né en 1932), ingénieur de l’École des mines de Paris (promotion entrée en 1953), est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, essentiellement dans les domaines politique, religieux et scientifique.
  • 1968 : Dieu au futur : Les invariants de l’évolution (336 pages), Éditions de l’Épi
  • 1982 : Les Machines totalitaires (256 pages), Denoël,
  • 1983 : Les Textes interdits (243 pages), Jean-Jacques Walter (auteur), Alain Zlotkowski (auteur), Marie-Hélène Versini (auteur), P. Camby,
  • 2003 : Le Concours d’attaché territorial : Méthode et applications (288 pages), Éditeur: Dunod; Édition: Nouvelle,
  • 2005 : Crépuscule de l’Islam (280 pages), Éditions de Paris,
  • 2014 : Le Coran révélé par la théorie des codes (310 pages), Éditions de Paris,
Source : Amazigh24

Aucun commentaire: