samedi 14 novembre 2015

Paraskevidécatriaphobie terroriste à Paris




"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles" William Shakespeare



La phobie du vendredi treize s'appelle la paraskevidécatriaphobie. Une superstition fait de cette date, dans certaines cultures, un jour de malheur ou au contraire un jour de chance. Wikipedia







Six attaques simultanées ont frappé la capitale française dans la soirée du vendredi 13 novembre. Selon diverses estimations, entre 120 et 153 personnes ont trouvé la mort dans les attentats.
Les attaques terroristes en France sont des événements terrifiants mais pas tout à fait inattendus. Plusieurs citoyens français et européens sont partis en Syrie pour joindre les rangs des terroristes, notent les spécialistes de Stratfor.
En même temps, "l’afflux des migrants de pays tels que la Syrie augmente les risques de pénétration en Europe de membres des groupements djihadistes", précise Stratfor.



L'état d'urgence est un dispositif qui peut être déclaré « soit en cas de péril imminent résultant d'atteintes graves à l'ordre public, soit en cas d'événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique ». Il a été voté durant la guerre d'Algérie. La loi est aujourd'hui toujours en vigueur.
Hollande parle d'un «acte de guerre» pour qualifier les attentats et incrimine Daesh
«Face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées», il s'agit d'un acte de guerre «commis par l'armée terroriste, Daesh». Il parle d'un acte de guerre «planifié», «de l'extérieur».


"El Nostra fait du bon travail" Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères

Lorsque le sage montre la lune, seul le fou regarde le doigt…Proverbe chinois

"... la barbarie est intérieure et non extérieure. Elle n'est pas étrangère à l'humanité, elle en constitue la face sombre, celle de sa propre inhumanité." Patrick Viveret



"Droite et gauche qui ont internationnalement semé la guerre contre l'islam politique récoltent nationalement la guerre de l'islam politique" Michel Onfray, philosophe contemporain


"Le terrorisme « islamique » ne représente véritablement d’alternative politique pour aucun peuple.
Comme son nom l’indique, c’est simplement le règne de la terreur.
D’une manière comme d’une autre, qu’on le subisse ou qu’on prétende « lutter contre », il est la seule voie de salut pour le système impérialiste.
Il est la seule justification crédible de sa survie auprès des populations du globe.




"Il faut s’attendre dans les jours qui viennent à un déferlement de mensonges, de raccourcis, de clichés, d’hystérie convenue, qui tuera une deuxième fois ceux qui aujourd’hui on perdu la vie. Tous ces officiels solennels qui vont venir gesticuler sur un podium en prétendant défendre “nos valeurs”, mais qui n’ont eu de cesse d’alimenter le brasier au cours de ces dernières années, les foulant aux pieds sans le moindre remord, trompant et manipulant sans vergogne ceux qui leur ont accordé leur confiance.
Commentaire d'un lecteur sur le site Les Crises





Deux coalitions se font face, dit le Colonel. D'un côté, un bloc américano-islamiste (en fait djihadiste), articulé à l'OTAN et à certains Etats du Golfe; de l'autre, un bloc russo-iranien (avec, en arrière-plan, la Chine). Le premier est à l'origine du processus en cours de reconfiguration au Moyen-Orient, avec extension à la Méditerranée et à l'Europe. Il pourrait être qualifié de révolutionnaire-expansionniste. Le second est dans une démarche, en revanche, qu'on qualifiera d'endiguement (containment). Cela étant, ni la coalition américano-djihadiste, ni sa concurrente russo-iranienne ne sont des blocs insécables, d'un seul tenant. Bon nombre d'Européens, par exemple, sympathisent avec la Russie de Poutine, en qui ils voient un recours possible contre l'empereur américain. Ils pensent aussi que Poutine pourrait les aider à régler le problème de l'... En sens inverse, on le sait, une partie des élites russes sont sous influence américaine. Les Russes parlent à leur propos de 5e ou même de 6e colonne. Au Moyen-Orient même, beaucoup de musulmans sunnites prient pour le succès de la coalition russo-iranienne, car ils sont hostiles au djihadisme et en particulier à l'EI. Ils ne veulent pas de l'instauration d'un tel régime chez eux. La ligne de partage passe donc à l'intérieur même de chacune des deux coalitions. C'est ce qu'on veut dire quand on parle de "guerre civile mondiale". L'expression est de Carl Schmitt, elle remonte aux années 30 du siècle dernier, alors que le monde était sur le point de basculer dans la Deuxième guerre mondiale. Elle s'applique bien à la situation actuelle.


Le dessin «Peace for Paris» a été réalisé après les attentats du 13 novembre 2015 par l'artiste français Jean Jullien




Fusillades et explosions à Paris le vendredi 13 novembre 2015 : 
Au-delà de la douleur des familles des victimes et de la blessure infligée à la nation (à tous les individus qui constituent la nation, sans distinction d’origine, de culture ou de religion), il va falloir que nous nous interrogions sur le traitement que va recevoir cet événement traumatisant dans les médias dominants et dans le monde politique. Nous allons devoir être très vigilants car, dans ce genre de situation, c’est la démocratie qui va vite se trouver en danger. N’oublions pas qu’en temps de « crise », de salaires en baisse, d’emplois précarisés et de maintien, voire d’augmentation, des bénéfices des détenteurs de la production de richesse, il peut devenir nécessaire, afin de garantir un ordre social injuste, de trouver des raisons pour corseter le mécontentement et bâillonner les voix dissonantes. Ces fusillades et ces explosions, qu’on peut sans hésiter qualifier de terroristes puisqu’elles ne peuvent qu’inspirer de la terreur dans l’esprit du public, risquent d’être rapidement utilisées, quels qu’en soient les commanditaires et les exécutants, contre les libertés et contre la démocratie, au nom, précisément, des libertés et de la démocratie.
Le temps est sans doute venu de relire Fahrenheit 451.
Bruno Adrie





Nous remercions particulièrement les sites Les Crises.fr, Résistance 71, Newsnet qui nous ont guidé à leur insu dans le façonnage et le découpage de ce "cadavre exquis" de l'info  et nous nous associons avec colère et lucidité à la douleur des victimes et de leurs proches. "Qui sème le vent, récolte la tempête" semble l'adage le plus adéquat aujourd'hui devant la folie qui s'est emparée de l'Occident dit civilisateur en générant la haine d'autrui et la guerre contre la vie. Désobeissance Civile



Aucun commentaire: