mercredi 12 août 2015

L’illusion du choix




I.M. George Carlin (2005)

George Dennis Carlin, né le à New York et mort le à Santa Monica, est un humoriste, acteur et scénariste américain.
S'inscrivant dans la lignée d'humoristes comme Lenny Bruce, George Carlin est célèbre pour son attitude irrévérencieuse et ses observations sur le langage, la psychologie et la religion, ainsi que de nombreux sujets tabous aux États-Unis. Son sketch Seven dirty words des années 1970 fut l'objet d'un jugement de la Cour suprême des États-Unis.


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~Août 2015

Note de Résistance 71: George Carlin (1937-2008) est sans doute le plus grand comédien de one-man-show américain. Il eut une carrière à multiples facettes qui le fit passer du comédien au texte ciselé et à l’incroyable diction, à une fin de carrière amorcée après les attentats du 11 septembre, qui le vit s’engager plus politiquement et dans la critique sociale. On lui doit ses deux grands sketches des années 70: “Les 7 gros mots qu’on ne peut pas prononcer à la télévision” et l”Hippy Dipsy Weather man”. Terreur des plateaux de télé où il détruisait l’establishment, le texte que nous avons traduit ci-dessous est un extrait de l’un des sketches de son spectacle “Life is worth losing” / “çà vaut le coup de perdre la vie” en 2005. Certains ont qualifié cette partie des “trois meilleures minutes de vérité sur l’Amérique” et le sketch est devenu culte outre-Atlantique. Reste en paix George ton héritage perdure!


“Je pense que lorsqu’on naît sur cette planète, on nous donne un ticket pour la foire aux monstres… Quand on naît aux Etats-Unis, on nous donne un ticket au premier rang…” George Carlin





 Les politiciens sont mis en place pour vous donner l’idée que vous avez la liberté de choix. Vous ne l‘avez pas. Vous n’avez aucun choix. Vous n’avez que des proprios. Ils vous possèdent. Ils possèdent tout. Ils possèdent toute la terre importante. Ils possèdent et contrôlent les corporations. Ils ont depuis bien longtemps payé pour et acheté le sénat, le congrès, les parlements des états, les mairies. Ils ont les juges dans leur poche arrière et ils possèdent toutes les grosses entreprises des médias, ils contrôlent donc toute l’information que vous pourriez écouter. Ils vous tiennent par les couilles. Ils dépensent des milliards de dollars chaque année pour le lobbying. Le lobbying, la mise sous pression, est ce qui les fait obtenir ce qu’ils veulent. Et bien, nous savons ce qu’ils veulent. Ils veulent toujours plus pour eux-mêmes et moins pour les autres, mais je vais vous dire ce qu’ils ne veulent pas. Ils ne veulent pas d’une population de citoyens capables de pensée critique. Ils ne veulent pas de gens bien éduqués et bien informés, capables de former une pensée critique. Ils ne sont pas du tout intéressés en cela. Cela ne les aide pas du tout. C’est contre leurs intérêts.
Ce qu’ils veulent, ce sont des travailleurs obéissants. Des travailleurs obéissants, des gens juste capables de faire tourner les machines et de remplir la paperasserie… C’est un grand club et vous n’y êtes pas. Vous et moi, nous n’y sommes pas dans ce grand club… La table est truquée les gars. Les dés sont pipés et personne ne semble le remarquer… personne ne semble même s’en préoccuper. C’est sur cela que compte les proprios… Cela s’appelle le rêve américain, parce que vous devez être endormis pour y croire. Georges Carlin (2005)

Source française : Résistance 71

Aucun commentaire: