jeudi 27 août 2015

Aux responsables de millions de morts




Lettre ouverte d'un homme en colère






Par Jürgen Todenhöfer


Messieurs les Présidents et chefs de gouvernement,

Votre politique de guerres et d’exploitation a précipité dans la misère des millions d’êtres humains en Afrique et au Moyen-Orient. À cause de vous, partout dans le monde, des gens sont sur les routes de l’exil. En Allemagne, un tiers des réfugiés viennent de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan et un sur cinq d’Afrique.



Vos guerres sont aussi à l’origine du terrorisme international. Les quelques centaines de terroristes d’il y a 15 ans sont désormais plus de 100 000. Comme un boomerang, votre brutalité nous revient maintenant en pleine figure.

Mais vous continuez à ne pas vouloir changer de politique. Vous essayez seulement d’en guérir çà et là quelques symptômes. Ce qui rend la situation sécuritaire chaque jour plus chaotique et plus incertaine. Des guerres toujours nouvelles, des vagues de terrorisme et des catastrophes s’abattant sur les réfugiés caractériseront l’avenir de notre planète.

Aux portes de l’Europe aussi la guerre reviendra un jour frapper. Un homme d’affaires qui agirait ainsi serait depuis longtemps grillé ou en prison. Vous avez tout raté.

Pour les peuples d’Afrique et du Moyen-Orient, dont vous avez détruit et pillé les pays, ainsi que pour les Européens, qui doivent maintenant accueillir d’innombrables réfugiés réduits au désespoir, votre politique a un coût très élevé Mais vous vous en lavez les mains. Vous devriez être traduits devant la Cour pénale internationale. Et chacun de ceux qui ont approuvé votre politique devrait avoir à financer au moins 100 familles de réfugiés.

En vérité les habitants de ce monde devraient tous maintenant se lever et entrer en résistance contre vous, les bellicistes et les exploiteurs. Comme autrefois Gandhi : sans violence, par la « désobéissance civile. » Nous devrions créer de nouveaux mouvements et partis. Des mouvements en faveur de la justice et de l’humanisme. Punir les guerres avec l’étranger comme les meurtres et assassinats dans notre propre pays. Et vous envoyer au diable une fois pour toutes, vous, les responsables de la guerre et de l’exploitation. Maintenant ça suffit ! Dégagez ! Sans vous le monde serait beaucoup plus beau.

Je le sais, chers ami-e-s, on ne devrait pas écrire de lettres quand on est en colère. Mais la vie est bien trop courte pour que l’on puisse indéfiniment tourner autour du pot ai lieu de dire la vérité toute crue. N’êtes-vous pas assez indignés pour avoir envie de hurler contre tant d’irresponsabilité ? Contre les immenses souffrances qu’ont causées ces politiciens ? Contre les millions de morts ? Les faucons ont-ils vraiment cru qu’on pourrait maltraiter d’autres peuples et se remplir les poches pendant des décennies sans en recevoir la punition ? Nous n’avons pas le droit d’accepter cela plus longtemps ! 

Au nom de l’humanité, je vous lance un appel: DÉFENDEZ-VOUS!

Jürgen Todenhöfer





Source : Tlaxcala

Aucun commentaire: