samedi 11 avril 2015

Un mauvais rêve américain






Le 7 avril 2015, drame routinier aux states, en Caroline du sud : un cops (flic) abat de huit balles dans le dos Walter Scott, un homme noir de cinquante ans, qui tenta de s'enfuir parce qu'il refusait d'être menotté. Par la suite, le policier a déclaré avoir tiré parce qu'il avait été agressé. Si il n'avait pas été filmé, il aurait été innocenté comme l'ont été la plupart de ses collègues qui ont tué des hommes de couleur en toute impunité (Vidéo sur Le Monde.fr). En 1946, Lady day (Billie Holliday) chantait une des première chanson contre le racisme et la pendaison sans jugement de ses semblables. Ce Poème intitulé à l'origine "Bitter fruit" ("Fruit amer") date de 1939 et a été écrit pour le Mouvement des Droits civiques par Abel Meerepol, un russe juif qui plus est commmunite vivant dans le Bronx. Plus tard il en fit une chanson dont il composa la musique pour Billie Holliday :


Fruit étrange
Les arbres du Sud portent un fruit étrange
Du sang sur les feuilles et du sang sur les racines
Des corps noirs se balancent dans la brise du Sud
Un fruit étrange est suspendu aux peupliers
Scène pastorale du valeureux Sud
Les yeux exorbités et la bouche tordue
Le parfum de magnolia doux et frais
Puis l'odeur soudaine de chair brûlée
Voici un fruit étrange que les corbeaux déchiquètent
Que la pluie nourrit que le vent assèche
Que le soleil pourrit que l'arbre laisse tomber
Voici étrange et amère récolte.
(Traduction maladroite : A.C.)






Strange Fruit
Southern trees bear a strange fruit,
blood on the leaves and blood at the root,
black bodies swinging in the southern breeze,
strange fruit hanging from the poplar trees.
Pastoral scene of the gallant south,
the bulging eyes and the twisted mouths,
scent of magnolia sweet and fresh,
in the sudden smell of burning flesh.
Here is a fruit for the crows to pluck,
for the rain to gather, for the wind to suck,
for the sun to rot, for a tree to drop,
here is a strange and bitter crop.







Aucun commentaire: