dimanche 1 mars 2015

Le cannabis 114 fois moins mortel que l’alcool ?


L'étymologie du terme est imprécise. Pour la plupart des ouvrages modernes, le terme « drogue » provient du terme néerlandais « droog » (« matière sèche »). Pour Claude Saumaise et Gilles Ménage ce mot dérive de « droga » fait à partir du persan « droa » (« odeur aromatique »). Certains pensent que ce mot pourrait venir aussi de l'hébreu « rakab » (« parfum ») ou de l'arabe « drâwa » (« balle de blé »). En 1752, dans le dictionnaire de Trévoux, le terme drogue est défini comme « un terme général de marchandise d'épicerie de toute sorte de nature, et surtout des pays éloignés, lesquelles servent à la médecine, aux teintures et aux artisans. » Selon ce dictionnaire, le terme désigne aussi « des choses de peu de valeurs qu'on veut mettre en commerce. » Les drogues étaient donc des matières premières (plantes exotiques, c’est-à-dire épices, produits pharmaceutiques ou autres) mises en ventes par les herboristeries et les drogueries. Pour l'Académie nationale de pharmacie, une drogue est tout produit ayant quelque propriété médicamenteuse, employé à l'état brut, tel qu'il existe dans la nature, ou après des opérations matérielles qui n'exigent aucune connaissance pharmaceutique. Selon l'origine de la drogue, il sera question de drogue végétale ou de drogue animale. Wikipedia


Le cannabis serait encore moins dangereux que ce l’on pensait…



Comparée à d'autres drogues douces - y compris l'alcool -, le cannabis pourrait bien être moins dangereux que ce que les scientifiques s'accordaient à dire. Et les chercheurs sous-estimeraient grandement les risques dus à la consommation d'alcool. Telles sont les grandes lignes d'une récente étude publiée dans le journal Scientific Reports.

Quantifier les risques de mortalité dus à l’utilisation d’une grande variété de substances fréquemment consommées, tel était l’objectif premier de cette étude. Et, à la grande surprise, c’est l’alcool qui s’avère être le plus mortel, suivi par l’héroïne et la cocaïne, à l’échelle de l’individu tout du moins. . Le cannabis serait même environ 114 fois moins mortel que l’alcool, selon les auteurs
C’est d’ailleurs la drogue étudiée la moins mortelle pour ses consommateurs. Ces découvertes confirment les classements établis il y a de nombreuses années maintenant sur la dangerosité des drogues, avec une méthodologie différente. Mais dans le contexte actuel où la légalisation du cannabis refait régulièrement surface, cette étude tombe à point nommé.
Et bien évidemment, cela ne signifie absolument pas que le cannabis n’est pas dangereux. Les risques sont bien connus, et comme pour tout, les excès sont plus dangereux encore. Mais ce qu’il ici important de noter, c’est que la législation entourant le cannabis et l’alcool ou le tabac, par exemple, est radicalement différente.
La loi aujourd’hui « manque de base scientifique ». Cette étude en est la parfaite confirmation. Les auteurs réclament donc « une priorisation de la gestion du risque envers l’alcool et le tabac plutôt que le drogues illicites ». En ce qui concerne le cannabis, ses faibles risques « suggèrent une approche de régulation légale plutôt que l’approche d’interdiction actuelle »…







Source : GIZMODO




Aucun commentaire: