jeudi 4 décembre 2014

Les médias français font la guerre en Syrie


Et Assad de poursuivre :

«Je voudrais souligner une chose importante. Mon but n'est pas de rester président, ni avant, ni pendant, ni après la crise». Il assure également que les Syriens n'accepteront jamais que leur pays «devienne un jouet entre les mains de l'Occident».

Répondant à une question sur un renouement possible de contact entre Paris et Damas vu que François Hollande considère son homologue syrien comme un adversaire, Assad a souligné que ce n'est pas une question de relations personnelles. 

«D'ailleurs je ne le connais même pas. Il s'agit de relations entre Etats et institutions, et dans l'intérêt des deux peuples. Nous traiterons avec tout responsable ou gouvernement français dans l'intérêt commun. Mais l'administration actuelle œuvre à l'encontre des intérêts de notre peuple et de ceux du peuple français. Je ne suis ni l'ennemi personnel ni le rival d'Hollande. Je pense que c'est plutôt «Daech» qui est son rival, puisque leurs cotes de popularité sont très proches», a-t-il conlu.  


« Nous sommes entourés de pays qui aident les terroristes et leur permettent d’entrer en Syrie »
Bachar al Assad





« Sont-ce des manières de conduire la politique étrangère d’un grand pays ? est-ce un comportement de nature diplomatique ? est-ce même une façon de mener une guerre que de lancer des promesses d’intervention militaire contre un régime qui lutte pied à pied pour protéger ses populations d’une agression terroriste internationale ? et que de dire du président légal et légitime de ce pays qu’il « ne mériterait pas d’être sur la Terre » ? Est-ce une conduite des relations internationales de la France, une diplomatie, que de dire d’une organisation terroriste qu’elle fait, en Syrie, « du bon boulot » ? De quelle guerre relève donc l’annonce de livraisons d’armes aux terroristes ? Et est-ce un acte diplomatique de tenter de fomenter une guerre mondiale en appelant à « une réaction de force » dès le lendemain d’une attaque chimique dont il est démontré aujourd’hui qu’il s’agissait d’une manœuvre des terroristes ? »
Communiqué du collectif de défense des civils syriens victimes des agissements de Laurent Fabius




Alors que l’État français annonce son intention de terminer l’œuvre des jihadistes en Irak en déplaçant en France les chrétiens d’Orient, des chrétiens survivants miraculés de Syrie viennent de démarrer une action en réparation contre ce même État français pour les faits commis par Laurent Fabius dans l’exercice abusif de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères.
Une quinzaine de chrétiens survivants des massacres et des déportations de populations ayant eu lieu en 2013 à Homs et à Maaloula, auxquels se sont joints des victimes alaouites de Lataquieh, ont demandé réparation à l’État français, pour les faits commis par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui n’a eu de cesse d’attaquer l’État syrien et de faire la promotion du terrorisme, en particulier de l’organisation Al Nosra.


Syrie : Fabius, Lavrov, et les mensonges des médias français

Aucun commentaire: