mardi 2 septembre 2014

La guerre féroce de l'Ukraine




Pyotr le sanguinaire - Caricature russe
Si vous pensez que la Russie envoie des unités régulières ici, alors laissez moi vous dire ceci: Si la Russie envoyait ses troupes régulières, nous ne serions pas en train de parler de la bataille d’Elenovka ici, mais de celle de Kiev ou d’une possible capture de Lvov.” Alexandre Zahkarchenko, président du conseil des ministres de la République Nationale de Donetsk.

« Chaque fois que vous venez en Russie avec un glaive, vous périrez par le glaive. » Proverbe



"Le gouvernement de Kiev a employé une force disproportionnée qui a aboutit à des pertes civiles et des destructions sans nombres dans les villes tenues par les insurgés. Les bombardements sans discrimination entre cibles militaires et civiles ont été très nombreux. On peut ici formuler le soupçon que les chefs militaires des forces de Kiev ont délibérément  voulu punir les populations et ont cherché à procéder à un nettoyage ethnique en provoquant l’exode des populations russophones."
 Jacques Sapir




"La Communauté économique européenne (appelation précédente de l'Union européenne, ndlr), dirigée d'une main de fer et de manière inconditionnelle par les Etats-Unis, a jugé que l'heure était venue de régler les comptes avec ce qu'il restait de deux grandes nations (la Russie et la Chine)", affirme Fidel Castro, 88 ans, dans ce message écrit intitulé "Que les idées justes triomphent, ou c'est le désastre qui triomphera". 


L'Otan se renforce aux frontières russes


Selon l'ONU, plus de 2.600 civils ont été tués et environ 6 000 autres blessés depuis mi-avril  dans la région  de Lougansk et de Donetsk qui avaient proclamé leur indépendance par rapport à Kiev suite aux référendums tenus en mai dernier. 

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une opération de répression d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch le 22 février.
Les Etats-Unis renforcent la présence de troupes de l'Otan dans les pays Baltes, prévoyant d'y acheminer des armements lourds, dont des chars de combat en Estonie, a déclaré mardi le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de Russie Mikhaïl Popov dans une interview accordée à RIA Novosti.
Les Etats-Unis renforcent la présence de troupes de l'Otan dans les pays Baltes, prévoyant d'y acheminer des armements lourds, dont des chars de combat en Estonie, a déclaré mardi le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de Russie Mikhaïl Popov dans une interview accordée à RIA Novosti. 






Après l'absence d'eau chaude à Kiev, voilà donc (et pour toute l'Ukraine sous le contrôle de la Junte oligarcho-bandériste) les coupures d'électricité. Pendant deux heures le matin et deux heures le soir, les habitants de Kiev ne pourront avoir accès à l'électricité tour à tour (quartier par quartier).






Situation explosive dans l'est de l'Ukraine

Les forces armées de l’Union des républiques populaires de Novorossia ont libéré ces jours-ci l’aéroport de Lugansk, encerclent Ilovaïsk, ont repris la quasi-totalité de la frontière avec la Russie (le poste frontière de Novoazovsk a été pris samedi) et encerclent la capitale du Sud du Donbass Marioupol. La contre-offensive de cette semaine est une réussite incontestable
L'aviation de l'armée ukrainienne bombarde 

la Russie n’a jamais projeté une ingérence armée en Ukraine. Les accusations qui lui sont adressées sont absurdes ou provocatrices. Le Kremlin espère, par contre, que Kiev acceptera enfin le cessez-le-feu immédiat avec les milices populaires novorusses et engagera les pourparlers avec le Sud-Est de l’Ukraine ce qu’il n’a pas fait jusqu’à présent, ont déclaré le 1er septembre le président de Russie Vladimir Poutine et ensuite le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Les déclarations faites dans plusieurs régions russes sont la première réaction de Moscou au récent sommet de l’UE à Bruxelles. Les participants ont envisagé le durcissement des sanctions à l’égard de la Russie et la menace militaire mythique émanant de Russie pour l’Europe. La tonalité de la réaction du président et du chef de la diplomatie a été exclusivement dure. Moscou en a assez de « politesse diplomatique » dans le contexte du génocide des Russes dans le Sud-Est de l’Ukraine et de la « myopie » étrange de l’Europe.

Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov ont fait leurs déclarations à la veille de la réunion du groupe de contact pour l’Ukraine qui s’est ouverte le 1er septembre à Minsk.
.../...
Moscou espère que les délégués à la séance du groupe de contact à Minsk envisageront le cessez-le-feu, a déclaré le 1er septembre le ministre russe des AE prenant traditionnellement la parole devant les étudiants et les professeurs de l’Institut d’Etat de Moscou des relations internationales. 

« Washington et Bruxelles devraient exiger de Kiev ce qu’ils exigent dans tous les autres conflits : cessez d’employer les armements lourds, l’aviation contre les installations civiles, contre les civils. Ne détruisez pas les écoles, les hôpitaux, les jardins d’enfants. Les milices populaires doivent évincer l’armée ukrainienne des positions depuis lesquelles ils attaquent les villes. Cela n’a pas d’alternative. » a déclaré Vladimir Poutine

Les médias occidentaux, notamment français ne disent pas au public qu'une guerre civile se déroule en Ukraine a affirmé un volontaire français engagé dans les troupes de la Résistance du Donbass.

L’UE marche sans aucun doute dans le sillage de cette hystérie en voilant par les sanctions l’inaptitude d’influer sur Kiev, a dit Sergueï Lavrov.

Selon les experts russes, il est possible que la situation change malgré les positions fortes du « parti de la guerre » à Kiev. L’emploi de la force dans le règlement du « problème du Sud-Est » s’avère inefficace.

Les autorités de Kiev ont subi une défaite militaire dans l'est de l'Ukraine, estime un général de l'Otan cité par le magazine allemand Spiegel.

Tout semble annoncer que Porochenko n’a plus de cartes en main. Pour tirer de bons résultats de ces négociations, qui ressemblent à une partie de poker, il ne pourra pas se contenter d’afficher un meilleur visage que Poutine. Il est temps maintenant pour lui de se ressaisir, pour mieux battre en retraite. Cela n’est cependant pas sans danger, car derrière se trouvent « ses amis » des États-Unis, avec un pistolet braqué sur lui. (Einar Schlereth)

Les républiques ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk (sud-est) sont prêtes à rester au sein de l’Ukraine en échange d’un statut spécial, ont déclaré lundi les représentants des deux républiques autoproclamées lors de négociations à Minsk, en Biélorussie. (RIA Novosti)


Sources des "extraits d'articles" :


Aucun commentaire: