lundi 25 août 2014

Un été pourri en France



Gros titre : LE CAPITAINE DU PÉDALO EN PÉRIL DEVRA APPRENDRE A MARCHER SUR LES FLOTS.


Superbe ! Depuis ce matin nous n'avons plus de gouvernement en France. J'en connais un qui dois se sentir bien seul et démuni. Par ailleurs, la Belgique s'était très bien passée de ses parasites professionnels durant plus d'une année. Il est grand temps pour mettre en oeuvre une constituante ... A force de toujours retarder les échéances, en regardant ailleurs, nous ne ferons qu'aggraver une situation de laquelle nous pouvons déjà admirer de haut les vertigineuses falaises du grand canyon européen en train de s'écrouler. André Chenet




Suite aux déclarations des ministres frondeurs Arnaud de Montebourg et Benoît Hamon, à 9h30 ce matin, le premier ministre a présenté la démission de son gouvernement à François Hollande. Nous assistons pour ainsi dire à la déroute d'un gauche qui n'en a que le nom usurpé et ne s'est pas gênée pour collaborer avec les réactionnaires de la droite oligarchique dont le Medef n'est pas la moindre des composantes. La mascarade est terminée, maintenant que la vérité a éclaté, il appartient au peuple français de se reconstituer et de de se faire entendre. 

La question qui se pose d'ores et déjà est : y a t il encore une majorité pour soutenir la politique actuelle du gouvernement ?

Dans son discours fleuve de Grenoble du 24 août, Jean-Luc Mélenchon avait, de manière prémonitoire, parfaitement analysé la situation présente non sans préconiser les mesures d'urgence qui s'imposent avec en premier lieu la création d'une VIe République établie par et pour les français. G. Hadey

A écouter sur : https://soundcloud.com/radio-de-gauche/discours-de-jlmelenchon-a-grenoble-le-24-aout

François Hollande aurait pris la décision de démissionner s'il n'obtenait pas la confiance

Par Marc Bildermann


Le gouvernement de Valls 1 n'aura tenu que 147 jours moins les 2 semaines de vacances, une première dans l'histoire de la République.
Les frondeurs Arnaud Montebourg et benoît Hamon ont semé la zizanie au sein du gouvernement qui semble dans sa majorité prendre ses distances. Ainsi Madame Tauura ou encore Madame Filipetti qui ont subtilement via un tweet soutenu les deux frondeur de l'économie et de l'éducation.
Une crise majeure était depuis plusieurs mois latente, agrémentée par des sondages catastrophiques. Le dernier d'hier place F. Hollande à 17% seulement d'avis favorable, un record dans l'histoire de la Ve République tandis que M. Valls voyait sa cote de popularité dégringoler dangereusement à 36%.
.../...
Lire la suite sur Wikistrike



Eté pourri vous dîtes.

Signe prémoitoire, ainsi que le jour de son investiture, François Hollande commémore la liberté sur l'île de Sein sous des trombes d'eau.
Les verres pleins de buée, les cheveux écrasées, le manteau dégoulinant, la parole hésitante, le Président de la République renvoie l'impression d'un homme en fin de règne. Ajoutons à cela, une commincation élyséenne déroutante voire consternante devant l'importance de la prise de parole, et nous pouvons y voir qu'une triste mise à mort.
Ironie, dans son discours, Hollande parle d'unité autour du Général de Gaulle alors que lui n'a même plus d'unité au sein de son gouvernement. 


Ainsi que les français, la météo ne l'a jamais suivi...

Joseph Kirchner pour WikiStrike

Aucun commentaire: