dimanche 11 mai 2014

Un monde invivable



Le risque nucléaire vaut-il d’être pris étant donné son potentiel dévastateur ? Faut-il rappeler que le monde a été à deux doigts d’une catastrophe bien plus grande il y a trois ans ?

Sur des milliers de kilomètres carrés contaminés, des sans-abri grattent la terre, trient, chargent et évacuent les décombres. Ces travaux régis par l’État japonais ont été confiés à des entreprises privées, les géants du BTP nippon.
Celles-ci, peinant à recruter la main-d’œuvre spécialisée en raison des risques persistants d’irradiation, ont mis en place un système noir, s’appuyant sur les mafias locales, nouvelles agences pour l’emploi chargées de leur fournir la main-d’œuvre docile, clandestine et peu coûteuse, propre à ces travaux.
Jean Casanova


japon-shinzolezozo-wb-matthieu-



 
Si la centrale de Fukushima ne produit plus d’électricité depuis plus de trois ans, elle est depuis devenue une très performante machine à fabriquer de l’eau radioactive dont il ne sait pas quoi faire.



"Il y a un problème à venir encore plus important que les fuites de réservoirs actuelles : des quantités énormes d'eaux souterraines contaminées rejoignent l'océan. Mais ce problème ne peut même pas être classifié sur l'échelle de gravité INES car personne ne sait exactement combien d'eau souterraine s'échappe, à quel point elle est contaminée et quels sont ses effets sur l'océan et les produits de la mer. [...] Je suis choqué." Mr Shunichi Tanaka, directeur de la NRA, l'Autorité de Régulation du Nucléaire japonaise




Conséquences biologiques sur les lieux contaminés (Tchernobyl, Fukushima ... ) :

Le dr DT Mousseau, professeur au département des sciences biologiques de l'université de Caroline du Sud, nous fait également part des résultats de ses recherches, fruits de 1600 inventaires détaillés sur le terrain :

    •    Augmentation significative des dommages génétiques, directement proportionnelle aux niveaux d'exposition aux contaminants radioactifs.
    •    Taux accrus de malformations et anomalies du développement
    •    Taux de fertilité réduits
    •    Durées de vie réduites
    •    Tailles des populations réduites
    •    Biodiversité en régression, extinction locale de certaines espèces
    •    Transmission des mutations au fil des générations, avec phénomène d'accumulation
    •    Migration des mutations vers des populations non exposées par effets de proximité 
 

 

 
Nous assistons ici à la démonstration expérimentale de l'échec de certains mécanismes de sécurité vitaux des réacteurs de Fukushima Daiichi, qui dans les faits ont été incapables de fonctionner de la manière prévue par les ingénieurs..
Il s'en est déjà fallu de peu que les vannes permettant d'évacuer la surpression créée dans les enceintes de confinement par la fusion des coeurs des réacteurs faute de refroidissement ne fonctionnent pas du tout. Grâce au courage et à l'acharnement des techniciens restés sur place, récupérant les batteries des véhicules sur les parkings faute de courant et recourant à un réservoir d'air comprimé dans l'atelier d'un prestataire de maintenance, ces vannes de dépressurisation ont finalement pu être actionnées, évitant probablement l'explosion des enceintes de confinement primaire.

.../...

Après les éternels mensonges, dissimulations, tromperies, abus de confiances et trahisons des diverses autorités politiques, militaires, industrielles, financières, en charge des dossiers du nucléaire depuis des décennies.
Après la naïveté, l'abrutissement, l'irresponsabilité et la courte vue de masses de gens, qui partout continuent envers et contre tout de permettre à ces crimes et ces catastrophes de perdurer, "ailleurs" pensent-ils mais en fait à leur porte alors qu'ils ne veulent ou ne peuvent pas l'admettre, prisonniers de leurs petits soucis du quotidien...

Vous ne croyez pas que cela fait VRAIMENT BEAUCOUP, concernant "l'énergie d'aujourd'hui et de demain, performante, propre et sûre on vous le jure, gage de prospérité et de bonheur" ? Et qu'il est grand temps d'ouvrir les yeux, de cesser de se comporter comme des imbéciles égoïstes ? (http://kna-blog.blogspot.com)





tour-cric-crac



Avec ses 58 réacteurs, la France est le pays le plus nucléarisé au monde. Mais que savez-vous de l’uranium, le combustible sur lequel repose toute l’industrie de l’atome ?

Présentée comme un "cycle vertueux" par le lobby nucléaire, l’exploitation de l’uranium cache en réalité une chaîne du combustible sale, polluante et non-maîtrisée. (Sortir du nucléaire)



« Le prochain accident nucléaire, ce sera soit au Japon, soit en France. Je connaissais l'accident de Three Mile Island et de Tchernobyl mais je pensais que ça ne nous concernerait jamais, que la technique japonaise était suffisamment bonne... Je pense qu'EDF juge également que les centrales nucléaires françaises bénéficient d'une technique de meilleure qualité. Tepco, c'était pareil. Ils nous disaient qu'il n'y avait pas de danger, que c'était sûr... Il faut dire haut et fort qu'il faut arrêter le nucléaire, il faut se battre. » Naoto Matsumura, AFP, 6 mars 2014

« Si l'Europe ne décide pas très vite de sortir du nucléaire, elle connaîtra forcément une catastrophe aussi grave que Fukushima » Naoto Matsumura, France Info, 16 mars 2014






la-semaine-dessinee-de-la-tac.



« Chez vous en Europe, les pays sont collés les uns aux autres, s’il y a un accident, ce sont plusieurs pays qui seront affectés. » Naoto Matsumura, RTS, 18 mars 2014

« Finalement, d’après mes propres expériences vécues dans une zone interdite, j’estime que la décontamination du territoire est irréalisable et que le retour dans les zones contaminées est impossible. Car les zones contaminées ne sont plus habitables. Si jamais un  accident pareil arrivait en France, vous perdriez certainement une vaste étendue de votre territoire. » Naoto Matsumura, Conférence au Parlement européen, 11 mars 2014. (ce que dit Naoto Matsumura)



Par lâcheté, soif de puissance et appât du gain, il a été choisi d'ignorer le danger et d'éviter des ennuis dans l'immédiat, ne faisant que reculer la survenue d'un désastre plus que probable. Un vingtaine de réacteurs identiques à ceux de Fukushima Daiichi sont toujours en exploitation de nos jours aux États Unis, et le lobby pro-nucléaire fait tout ce qu'il peut pour en prolonger l'existence et éviter d'y dépenser de l'argent pour satisfaire aux nouvelles "normes de sécurité" issues des enseignements de Fukushima. Arnie Gundersen



La radioactivité rend les gens invisibles. Elle en fait des citoyens de seconde classe qui n'ont plus l'espoir d'être traités avec dignité par leur gouvernement, par ceux qui surveillent les installations nucléaires près d'eux, par l'armée et l'industrie nucléaire qui se livrent à des pratiques qui exposent les personnes aux radiations, et souvent par leur nouveaux voisins quand ils deviennent des réfugiés. Les personnes exposées à la radioactivité perdent souvent leurs maisons, soit par leur abandon forcé ou par la contamination qui en rend l'habitation dangereuse. Ils perdent leurs moyens de subsistance, leur mode d'alimentation, leurs communautés et leurs traditions. Ils peuvent perdre la base de connaissances qui les relie à leur terre et assure leur bien-être. La radioactivité peut causer des problèmes de santé et la mort, et même quand ce n'est pas le cas, elle peut causer des états d'anxiété et d'incertitude dévastateurs, qui peuvent devenir invalidants. Souvent ceux qui sont exposés à des radiations sont blâmés pour tous les problèmes qui suivent leur exposition. Après une catastrophe nucléaire, nous comptons les victimes en dénombrant ceux qui sont morts, mais ils ne représentent seulement qu'une petite fraction des individus qui sont réellement victimisés par l'accident. D'innombrables autres souffrent de la destruction de leurs communautés, de leurs familles, et leur bien-être. La dévastation qu'une catastrophe nucléaire sème vraiment est inconcevable.  Robert Jacob



Pendant ce temps, une lourde chappe de silence est maintenue sur les morts et les malades victimes de cette catastrophe, que ce soient parmi les employés de la centrale, ou les adultes et les enfants exposés à la radioactivité par le déni et les mensonges officiels…
Vidéo et transcription originales : http://rt.com/shows/sophieco/fukushim…







Le monument aux victimes du nucléaire
à Semey, Kazakhstan.




Aucun commentaire: