mercredi 7 mai 2014

De l'autre côté du rideau de feu




La guerre civile ukrainienne vue de Russie :


Les tendances néonazies montent en Europe. Selon les experts, la crise économique et la politique des élites au pouvoir en sont la cause. L’instabilité du système financier conduit à l’appauvrissement de la population et donc à la radicalisation d’une grande partie de l’opinion publique européenne.



En premier lieu, les Russes et les Russophones – soit 86 % de la population soi-disant ukrainienne - ont compris que les fascistes soutenus par l’Occident ne feraient pas de quartier. Comme il s’agit d’une guerre totale contre les civils, le génocide tout simplement commis dans la ville la plus chère au cœur des Juifs russes, Odessa, par les descendants des nationalistes qui ont tué plus de 30.000 personnes à Baby Yar (ce n’étaient pas les Allemands mais les Ukrainiens de la division SS Galitchina), eh bien, la riposte sera à la même échelle.


Déjà les gens dans le Sud-Est de l’Ukraine se battent à l’arme automatique contre les blindés et les canons lourds pour défendre leur droit au référendum. Les « pouvoirs » de Kiev n’ont même pas évacué les civils. Ensuite, il est devenu clair que les autorités occidentales sont composées en très grande partie d’un conglomérat profasciste qui soutient à 100 % les criminels conditionnés comme des bergers allemands pour exterminer la population non-ukrainienne (slave, juive, roumaine, tchèque et autre) par tous les moyens mis à leur disposition par les putschistes de Kiev. Ceci est un fait incontestable d’autant plus que, selon les sources russes, plus de 300 officiers occidentaux opèrent dans la zone des combats revêtus de treillis locaux.

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/74538918/271987228/


« Après le carnage d'Odessa, après que d'autres massacres sont envisagés à Lougansk et dans une série d'autres villes ukrainienne, nous nous rendons compte du fait que l'Ukraine connaîtra un sort pire que celui de Yougoslavie. Il serait logique que (…) les autorités illégitimes de Kiev soient trainées sans délai devant la CPI de La Haye », a souligné M.Markelov, le député russe.

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_05_04/Ukraine-trainer-Kiev-a-La-Haye-depute-russe-7232/


Autre point qu’il serait important de noter. On se souvient tous de certains « bien-pensants » occidentaux et russes aussi, qui affirmaient à haute voix que lorsque la Crimée a pris ses responsabilités pour se rallier à la Russie, que les populations locales n'étaient « aucunement » menacées par les putschistes de Kiev. Ils avaient le culot, au moment où les néonazis menaçaient ouvertement la Crimée et les régions du Sud-Est, de dire que personne n'était menacé par un génocide, ni par aucun massacre que ce soit. Aujourd'hui, on voit à quel point ils mentaient comme ils ont si bien l'habitude de faire. Un génocide a déjà commencé. Et pas uniquement contre la population russe et russophone d’Ukraine, mais bien contre tous les résistants antifascistes, contre tous ceux qui refusent de se soumettre au diktat fasciste imposé par le pouvoir putschiste et surtout les champions de la déstabilisation internationale : les Etats-Unis d’Amérique.
Pendant ce temps, la résistance ne faiblit pas. Au contraire, elle est plus forte et déterminée que jamais d’en finir avec la nouvelle peste brune ou en d’autres termes : la vermine nazie. La lutte se poursuit activement.

Dernières questions légitimes que l’on devrait se poser. Quand est-ce que les criminels de guerre et les vrais responsables des crimes contre l’humanité répondront devant la justice ? Quand est-ce que les instigateurs du chaos qui règne dans l’ex-Etat ukrainien et partout ailleurs : les Nuland, Ashton, McCain, BHL et autres que l’on voit sourire aux côtés des chefs néonazis ukrainiens, notamment Oleh Tyahnybok (chef du parti néonazi Svoboda), répondront devant la justice internationale ? A quand les mandats d’arrêts de la Cour pénale internationale (CPI) à leur encontre ?


La troisième guerre mondiale ne sera pas menée par les armes véritables, mais par les grands moyens d'information. Cette guerre a déjà lieu. D'où l'importance de comprendre ce que vous lisez, regardez et écoutez. Il faut savoir analyser et confronter les faits. Alors vous sortirez indemne de ce « carnage ».
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_05_03/La-Troisieme-guerre-mondiale-aura-t-elle-lieu-2261/


Moscou a à plusieurs reprises déclaré qu'il était inadmissible de recourir au langage des menaces avec la Russie. Certains représentants de l'UE se sont opposés à l'idée d'infliger de nouvelles sanctions à la Russie, cette mesure pouvant avoir un effet boomerang pour l'économie européenne.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_05_07/Ukraine-les-pays-de-lUE-ont-convenu-de-nouvelles-sanctions-contre-Moscou-9323/


« L'opinion publique européenne dans son ensemble n'est pas tellement anti-russe. La situation est plus compliquée que les politiques occidentaux tentent de la présenter. Les Européens ferment les yeux pour une raison très simple. Ils n'ont pas suffisamment de ressources et d'audace pour s'ingérer dans les événements ukrainiens. Ce sont les Etats-Unis qui tiennent le haut du pavé. Ils en profitent volontiers pour prouver l'importance de la force militaire et de la puissance dans le monde moderne, notamment dans les situations de crise ».
Valeri SoloveÏ, professeur de relations internationales
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_05_07/Ukraine-les-fruits-de-la-vanite-americaine-seront-ramasses-par-lEurope-4096/


La crise en Ukraine provoque l’effervescence sur le marché mondial des céréales. Le prix de la tonne de blé à la bourse de Chicago a atteint un niveau record depuis mars dernier.
Actuellement les contrats sur les céréales à livrer en juillet sont conclus pour près de 270 $ la tonne. Odessa et encore quatre ports sur la mer Noire assurent près de 90 % des exportations ukrainiennes de blé. La recrudescence de la violence expose les exportations des produits agricoles, disent des acteurs du marché.
 

L’UE est prête à suivre les Etats-Unis sur toute leur ligne antirusse. Ce sont les nations qui résistent, car les gouvernements européens auront des comptes à rendre aux milliers de chômeurs provoqués par les sanctions contre la Russie. Les élections au Parlement européen auront une importance cruciale. Si les souverainistes l’emportent, l’alignement de l’UE sur les Etats-Unis sera contesté. Si les députés pro-américains sont mis en minorité, une paix à court terme en Ukraine est tout à fait envisageable.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_05_05/Le-mur-de-Bruxelles-tentative-de-L-OTAN-de-separer-la-Russie-de-l-Europe-8190/


L’avenir du monde se joue aux alentours de l’Oural ! Cette phrase du fondateur de la géostratégie convient parfaitement pour décrire la situation. La France a besoin d’une Russie économiquement forte pour étendre sa propre aura financière, économique et industrielle et rayonner au grand dam des manipulateurs et usuriers américains. La Russie représente le patrimoine économique légitime de l’Europe. Autant la développer et non pas guerroyer contre ! Alexandre Artamonov
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/74538918/272117290/




Collage réalisé par G. Hadey, pour Désobeissance civile



Aucun commentaire: