lundi 3 mars 2014

Que la paix soit

Par André Chenet


« Beaucoup sont des fascistes qui s’ignorent mais le découvriront le moment venu » Ernest Hemingway, Pour qui sonne le glas

Fuck Europe ! " Victoria Nuland, Secrétaire d'État US

"Quand on voit les "responsables" de la commission européenne s'exposer avec des nazis et autres ultra nationalistes Ukrainiens, cela n’augure rien de bonCommentaire sur internet

"Madame la Baronne Catherine Ashton (vice-présidente de la Commission européenne Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité) ..."

"Place Maiden : BH Levy, tel un ange de l'armageddon ( הַר מְגִדֹּו ) entouré de nervis nazis s'adresse au rude peuple d'Ukraine et menace Poutine de représailles en levant ses petits poings atrophiés ... Quelle rigolade ! Heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas. " G. Hadey

"Les événements en Ukraine ont mis en exergue la faiblesse de la démocratie moderne. L’aspect technique, le vote direct, est idolâtré. La « sacralité » des élections a été brisée en Ukraine. En reconnaissant le nouveau gouvernement d’Ukraine, les pays occidentaux reconnaissent l’existence de doubles standards dans plusieurs aspects techniques : il s'agit de la reconnaissance qu’un président élu peut être destitué. Mais il ne s’agit pas uniquement des aspects techniques du processus démocratique.  C’est la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale qu’un parti solidaire avec les criminels nazis veut accéder au pouvoir. Il ne faut pas confondre ce parti avec les radicaux européens qui protestent contre l’immigration. Et nous voyons que la démocratie n’est pas en mesure de gêner la réalisation des projets de ces néo-nazis. Il s'agit d'une crise de tout le système, et non d'un dysfonctionnement local...Avigdor Eskin (Journaliste conservateur russo-israélien)







Dans l'urgence :

Nous en sommes à un tournant décisif, ensuite il sera trop tard et l'humanité fragiles des peuples ne sera que cendres ou chairs molles. Sur tous les continents l'étau s'est resserré à une vitesse inimaginable. En France, la bêtise habituelle règne, Hollande n'est qu'un pigeon qui grignotte les morceaux de cacahuètes que les richissimes pèquenots du Qatar et de l'Arabie Saoudite lui jettent ... Divisions et discussions de merde de repus qui n'en ont pas bavé suffisamment et où chacun protège son bout de gras. L'Ukraine explose, le Moyen-Orient est en guerre, en Amérique du sud les alliés des vieilles dictatures reprennent du poil de la bête sous la houlette du gouvernement yankee (Bush/Obama même combat). L'Allemagne pense tirer son épingle du jeu mais s'effondrera. La Pologne s'est vendue corps et âme aux démons surannés de l'Otan. L'Espagne et le Portugal cherchent à sortir de l'obscurité, tout en espérant éviter un conflit majeur. Ils en paieront le prix fort. Les grecs n'ont déjà plus d'autres choix que de foutre en l'air la Troïka et de sortir de cette Europe falsifiée des banquiers. Quant à l'Italie, elle finit par subir les frasque des Berlusconi et consorts au casino de la mondialisation. La Chine vient de confirmer son alliance avec la Russie de Poutine. Aucune de ces deux grandes puissances ne désire entrer en guerre, bien qu'ils soient préparés à un conflit majeur en train de se préciser. Nous glissons sur un fil de verre prêt à se rompre et notre génération engluée dans une paix régionale qui pourtant n'en était pas une, reste dans le déni en dépit du gouffre qui s'ouvre sous ses pieds. Soixante années de paix dans la servilité à l'ordre établi érodent la conscience. Et entendre un BHL abruti se prenant pour de Gaulle sur la place de l'Indépendance à Kiev, ne fait que souligner la ridicule - mais o combien tragique - comédie qui risque de tout emporter. Pendant ce temps-là, en Syrie, l'armée de Bachar al Assad vient à bout des jihadistes et autres terroristes mercenaires qui dépeçaient le pays. L'armée israëlienne, alliée de de l'Arabie Saoudites et renforcée par les commandos de l'Otan, se prépare à intervenir à partir de la Jordanie et du Golan. La partie de poker menteur qui se joue depuis presque deux siècles devrait aboutir sous peu (quelques jours, quelques mois, quelques années ? C'est pareil au point où nous en sommes). A chacun d'entre nous d'apprécier la mise et de choisir son camp car la neutralité préconisée par les décerveleurs de l'Histoire a fait son temps et le temps nous est compté. Redevenons des citoyens épris d'indépendance, d'égalité et de Fraternité.
Désobeissons ! 
A. Chenet

Aucun commentaire: