dimanche 5 mai 2013

Tango argentin contemporain


Il existe de nombreux sites consacrés au tango argentin, entre tous, je recommanderais "Sur un air de tango" un site incontournable formidablement documenté, mené de main de maître par Mr Roland Vin qui offre un panorama complet de l'histoire du tango depuis ses origines jusqu'au temps présent. Une histoire de passion. André Chenet




La Chicana est un groupe bien différent. Leur musique est plus populaire, presque toujours chantée, avec des textes de composition, souvent d'un mélo ironique. Cette musique se rattache à celle de la "Guardia vieja" du tout début du 20ème siècle et en ce sens, elle se démarque du tango actuel. Quand les rythmes sont ceux du tango, ils le sont dans le style canyengue, plus chaloupé, ainsi "Confesión"ou "Fuegos artificiales" . Sinon, ce sont ceux du folklore argentin, chacarera, gato, estilo, chamamé ou zamba.
Le groupe est fondé en 1996 par la chanteuse Dolores Solá, par Acho Estol (guitariste, arrangeur et voix) et par Juan Valverde (flûte et clarinette). Et selon les circonstances, d'autres musiciens s'y ajoutent.



La Patota (La Chicana) - Tango


L'orquesta típica Fernández Fierro, une douzaine de jeunes, quatre bandonéons, trois violons, violoncelle, piano, voix, sous la direction de Yuri Venturín à la contrebasse. L’interprétation et les arrangements sont d’une part ancrés dans les racines du tango et, d’autre part, dans une recherche avant-gardiste, induisant par moments beaucoup de fougue, mais qui préserve rythme et mélodie.



Orquesta Típica Fernández Fierro - Videoclip de 011


Une voix agréable, forte et sensuelle caractérise Lina Avellaneda, interprétant tangos célèbres et compositions personnelles (co-écrites et arrangées avec des membres de son groupe).
Dans son septième album, "Silueta porteña"*, les instruments l’accompagnent et lui répondent avec la même fougue. Par exemple "El milagro".
Lina Avellaneda, cousine de Julio Pane, a fait des études de chant, d’harmonie et de composition, mais aussi d’écriture – neuf prix de poésie !
Un récital à ne pas rater si elle passe dans les environs… , induisant par moments beaucoup de fougue, mais qui préserve rythme et mélodie :



Lina Avellaneda-Silueta Porteña- 




Depuis les années 90, le tango a opéré une renaissance dans le monde entier.
Il y a d'abord eu un aller-retour entre l'Argentine et l'Europe, principalement en France, avec l'exil de musiciens et chanteurs argentins au début de la dictature de 1976-1983, tels le Cuarteto Cedrón ou Juan José Mosalini. Ensuite, le spectacle "Tango Argentino" a été un succès mondial en 1983, ce qui suscita l'intérêt de nombreuses personnes pour la musique et aussi pour la danse, elles (re)découvraient une danse de couple.

De son côté, à la fin du siècle, l'Argentine s'est réappropriée culturellement le tango selon trois axes :mise en place d'une législation protégeant le tango comme expression artistique et archétype de l'identité nationale, intérêt des gouvernements argentins qui y ont vu une possibilité de développement économique, intérêt croissant de nombreux jeunes musiciens et chanteurs qui cherchent aussi à rénover le tango. Beaucoup d'entre eux sont regroupés dans un mouvement informel, la "Guardia joven".

En parallèle, des musiciens, des chanteuses et des chanteurs continuent à proposer un répertoire de tangos à écouter et/ou de musiques folkloriques, celles en dehors de Buenos Aires.
Et enfin, en Europe, l'émergence d'une musicalité nouvelle – celle du Gotan Project – suscite l'enthousiasme de jeunes qui ne s'intéressent pas nécessairement au tango en tant que danse.



Des radios tango sur Internet :

La 2x4, radio del Gobierno de la Ciudad de Buenos Aires, émet 24 heures sur 24.

Radio CAFF, radio du Club atletíco Fernández Fierro.
http://radiocaff.com.ar/

Aucun commentaire: