dimanche 11 novembre 2012

Violence de la poésie



"I have been a word among letters,
I have been a book in the origin.
I have been the light of lanterns"


Extrait du Livre VIII de Taliesin 




"... le poète doit sans cesse se transformer, il est le dieu Protée, ou plutôt ici, le Celte Taliesin ; André Chenet retrouve donc la question antique de héros, de demiurge, il guide nos pas dans le labyrinthe, celui où se déroule le fil de la vraie vie que nous désirons et fuyons en même temps.


Cette attente, ce rêve de pureté et de vérité, se double obligatoirement, comme chez Rimbaud, du refus de la médiocrité qui nous est imposée, d’une révolte contre les forces qui spolient les hommes et dilapident la Terre. C’est l’avant dernier poème du recueil, dans lequel le poète recourt à la violence verbale, face à la violence organisée, impitoyable et sournoise à la fois."
 

(Extrait de la préface de Frederic Voilley à "Secret poème" de André Chenet _ Chemin de Plumes éditions, 2012 )



-18-

Ils triturent les lunes
écorchent des orchidées
incarcèrent les sources

Ils mentent brisent écartèlent
ils cachent des crocs d'acier
derrière d'hermétiques protocoles
ils ont a leur disposition
des milliers de bras qui broient
ils ne rêvent que de puissance
et de richesses illimitées
en élevant le meurtre
au rang de Bien suprême

Ils éclaboussent la terre
avec du sang et de la chair
ils achètent leurs esclaves
sur des marchés spécialisés
déclarent à l'abri de leurs forteresses
des guerre obscènes, des guerres sans fin

Ils humilient torturent égorgent
arrachent des yeux et des sexes
avec les outils savants de saintes inquisitions
ils pillent dévastent s'approprient
élaborent d'ignobles stratégies
en accusant d'hérésie
les quelques individus
rebuts d'humanité
capables encore de leur résister
et de se lever à voix nues

Ils accusent créent les conditions
de violences extrêmes
en s'arrangeant toujours entre eux
dans le plus grand secret
des conventions et des traités qu'ils ratifient 
pour faire disparaître les preuves
de leurs méfaits et de leurs crimes
sous les apparats de la civilisation

Ils prostituent leurs progénitures
sous les prétextes fallacieux
de la bien-séance et de la bonne éducation
ils destituent la mémoire vive
des générations sacrifiées à leurs vilains jeux
L'art n'est pour eux qu'un faire-valoir
une garantie du pouvoir qu'ils exercent
mécènes débiles, criminels et psychopathes
ils ressemblent aux créatures dévoyées
qui hantent leurs "cauchemars climatisés".

Ils ont des armes démentes
des armes monstrueuses
pour éradiquer la vie.

 

André Chenet


Aucun commentaire: