mercredi 18 avril 2012

Voter pour la "Constituante" et la VIème République

2012
    Le feu sous les braises   

Si peu de lumière dans ce pays
si peu de chants dans ses rues

de pauvres erres agonisent dans les replis des pierres
pendant que dans les miroirs nacrés des beaux quartiers
se pâment les péripatéticiennes dociles du capital

Si peu d'amour entre semblables
Si peu de fraternité d'une porte à l'autre

Il est revenu le temps des poings levés
des poings qui signifient REFUS
le refus de la haine le refus des années de plomb

Poings dressés vers le ciel
comme des feux d'insurrection.

                        André Chenet


...et la Gauche côté coeur

Obliger toutes les gauches à bouger en votant Front de gauche !

par Algarath

Pourquoi la cote de Jean Luc Mélenchon continue t-elle de grimper à la vitesse d’un cheval au galop, comme la mer au Mont Saint Michel ? Plus précisément, quels sont le mécanisme et la stratégie qui ont permis cela en un temps si court de la campagne ?
Une grosse partie de la réponse se trouve dans les meetings, comme celui du Prado à Marseille où la participation a été massive. Il y a quelques mois, Mélenchon était assez méconnu de nos compatriotes, son audience étant bien moindre que Sarkozy ou Hollande. Les Français ne sont pas idiots. En voyant la masse des participants aux meetings du Front de Gauche, ils se sont dits qu’il devait y avoir une raison pour laquelle tant d’électeurs se rassemblent derrière Mélenchon. Étape numéro 1, éveil de l’intérêt et curiosité, pour certains très forte.

Alors, de plus en plus de Français ont pris et prennent encore leurs renseignements sur le charismatique leader. L’Internet aidant, ce sont les blogs, les articles et surtout les vidéos où il expose avec conviction et brio le programme du Front de Gauche qui ont permis à nos compatriotes de mieux connaître et d’apprécier Jean Luc Mélenchon. J’avoue que c’est mon cas, j’ai bouffé du Front de Gauche et du Mélenchon depuis des semaines et comme dirait Coluche ça m’a décollé la pulpe du fond. Une masse énorme de gens se retrouvent maintenant en lui, leur donnant espoir d’un avenir meilleur que ce que les autres candidats à la présidentielle leur offrent. Étape numéro 2, intérêt croissant pour les uns, conviction pour les autres. Et voilà le Front de Gauche grimper à vitesse grand V dans les sondages, mais surtout dans le cœur des Français. On atteint la masse critique, sans que la limite montre encore le bout de son nez.

.../...

Source: Oulala.net


La dynamique Mélenchon.

Par Paul Ariès, Directeur du Sarkophage, auteur du socialisme gourmand (la Découverte, 2012)

Le succès de l’appel pour un Front de gauche antiproductiviste et Objecteur de croissance - dont témoigne l’extrême diversité des signataires, Objecteurs de croissance historiques, militants du Parti de Gauche et du Parti Communiste Français, militants écologistes et associatifs, etc.- montre que la campagne du Front de gauche est résolument tournée vers le futur, vers le mariage du rouge et du vert, qu’elle n’a vraiment rien de nostalgique, qu’elle doit tout au contraire aux attentes des milieux populaires, aux expériences du Buen-Vivir amer indien, à un socialisme gourmand à venir. Notre initiative fait débat au sein des forces de gauche et de l’écologie et c’est très bien ainsi. Tout n’est pas encore gagné, loin s’en faut, mais nos thèses antiproductivistes ont désormais droit de cité. Nous devons cependant peser dans les semaines à venir pour faire progresser cette nouvelle gauche.
Source: 0ulala.net

résister au chantage de la crise de la dette avec Melenchon: pas de nouvelles d'Islande, pourquoi ?

Auteur : Ariane

Si quelqu’un croit qu’il n’y a pas de censure actuellement, qu’il nous dise pourquoi on a tout su au sujet de ce qui se passe en Égypte et pourquoi les journaux n’ont absolument rien dit sur ce qui se passe en Islande :

En Islande, le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet, les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques de Grande- Bretagne et de Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière, une assemblée populaire vient d’être créée pour réécrire la Constitution. Et tout cela, pacifiquement.

Toute une révolution contre le pouvoir qui a conduit à cette crise. Voilà pourquoi rien n’a été publié pendant deux ans : Que se passerait-il si les citoyens européens en prenaient exemple ?

.../...

Source: Dazibaoueb

Pourquoi diable certains qui ne veulent pas du PS prennent-ils le risque de le laisser élire ???

par Virgile le Gallec

Il est en effet difficile de comprendre pourquoi ceux qui considèrent que le Parti Socialiste et son candidat à la présidence française, François Hollande, sont susceptibles de mener une politique ultra-libérale, le préfèrent malgré tout au Front de Gauche et à son candidat Jean-Luc Mélenchon...
Ils taxent Jean-Luc Mélenchon d’être un support clandestin du Parti Socialiste, sans aucune preuve soit dit en passant. Dans ce cas, ils préfèrent la certitude d’être gouvernés par le Parti Socialiste à un doute à ce sujet ?

.../...

Source: Le Grand Soir



Jean-Luc Mélenchon, révélateur d'une nouvelle envie de radicalité à gauche

La candidature de Jean-Luc Mélenchon a bousculé la campagne et ouvert un pôle de radicalité à gauche avec lequel François Hollande va devoir compter.

Par Joël Cossardeaux


.../...

Les priorités du candidat du Front de gauche vont au social. A peine installé à l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il rétablirait les 35 heures et le droit à la retraite à 60 ans à taux plein. Autres mesures immédiates : le blocage des loyers, le SMIC à 1.700 euros brut par mois (1.700 euros net pendant la législature), l’institution d’un salaire maximum limité à 20 fois le salaire le plus bas pratiqué dans l’entreprise. Pas de pitié pour les « ultrariches » : passé 360.000 euros par an, les revenus seront taxés à 100 %. L’impôt sur le revenu sera rendu beaucoup plus progressif avec 9 nouvelles tranches, soit 14 total. Comme en 1981. Les revenus financiers des entreprises seront taxés et l’impôt sur les sociétés modulé en fonction des objectifs d’emploi notamment. Son quinquennat serait marqué par deux réformes de fond : nouveau traité constitutionnel européen, validé par référendum, et nouvelle Constitution pour une « VI e République » abolissant le « présidentialisme ».
 
.../...

Source: Les Échos




Manuel de résistance intellectuelle aux pays des médias

J.-L. Mélenchon : des images, des figures

par Eric W. Farides

.../...
Qui donc confondrait le grondement obscur de la droite extrème avec l’esprit de 36, son rassemblement salutaire, ou les formules d’Hugo ? [7] Lorsque le candidat ponctue une allocution, par un « Que se vayan todos ! » [8] à propos de Révolution citoyenne [9], c’est qu’il parle des « oligarchies bénéficiaires du gâchis actuel », des « émigrés fiscaux », des « addicts » du capital… Populisme ? [10]
 Mais qui évoque les : « propriétaires oisifs », les « accapareurs de richesses », la « féodalité du capitalisme », les « antagonismes mortels » ?
 Qui accuse la « haute finance et la haute banque (…) de dévorer l’épargne » ?
 Qui questionne « le caractère révolutionnaire de la grève » ?
 Qui parle de « la propriété capitalistique et oligarchique, privilège d’une classe » ?
 Qui exprime « La révolution sociale », « la révolution républicaine » ? Jean-Jaurès dans ses Tréssaillements (1888-1890), dans Grève générale et révolution (1901), dans Socialisme et Liberté (1898).
Populisme c’est le mot de droite pour dénigrer la gauche !
.../...

Source: Le Grand Soir


Aucun commentaire: