lundi 20 février 2012

Une histoire ordinaire en Palestine occupée

Les soldats des forces d'occupation israélienne brisent les jambes d'un Palestinien mineur


RAMALLAH, (CIP) - L'organisation internationale pour la défense des enfants a dit que les soldats des forces d'occupation israélienne ont sauvagement battu un enfant palestinien après avoir brisé ses deux jambes.

L'organisation a cité le garçon, Mahmoud Qatna, âgé de 16 ans qui a raconté qu'il se dirigeait avec quelques-uns de ses amis vers une zone située près du mur de séparation dans son village de Beit Sorik, quand les soldats les ont surpris.

Il a déclaré que les soldats l'ont arrêté avec deux de ses amis, l'ont jeté à plat ventre sur le sol et ont commencé à le battre sauvagement. Il a ajouté qu'avant il avait été touché à la jambe gauche par une balle en caoutchouc tirée par ces soldats.

Qatna a rapporté qu'il hurlait de douleur et qu'il a fait savoir aux soldats que sa jambe avait été cassée mais que ces derniers n'ont pas tenu compte de ses cris et qu'ils ont continué à le battre.

Il a dit que les soldats l'ont emmené vers une route goudronnée où il a été battu à nouveau puis qu’il a été conduit à un barrage routier où il est resté retenu sous la pluie pendant une demi-heure, les yeux bandés et les mains menottées.

Le garçon a dit qu'il avait été emmené dans une base militaire où un interrogateur l'a questionné sur les raisons de sa présence près du mur; il a précisé que l'interrogatoire a eu lieu à minuit. Il a dit que l'interrogateur l'a accusé d'avoir jeté des pierres sur les soldats, ce qu'il a formellement réfuté.

Qatna a dit qu'il a ensuite été emmené à la prison d'Ofer, puis à l'hôpital le lendemain matin, où les médecins ont découvert que ses deux jambes étaient cassées et où on lui a servi de la nourriture et le droit de se rendre à  la salle de bain pour la première fois depuis son arrestation.

Qatna a été renvoyé à la prison d'Ofer, où il a été battu sur le chemin du retour,  puis a été maintenu 16 jours en détention au cours desquels  il a été présenté au tribunal à cinq reprises. Lors de la cinquième audience, il a été libéré sous caution en attendant son procès.

Traduction CCY


Aucun commentaire: