dimanche 2 octobre 2011

Libye, dernières nouvelles (02/10/2011)

Si l'on ne s'en tenait qu'aux informations des médias propagandistes de l'Occident et de leurs alliés, les troupes loyalistes de Kadhafi (devenues par la force des événements "Résistance lybienne"), seraient sur le point de succomber sous les tapis de bombes de l'Otan et leur défaite totale serait imminente. Ne nous aurait-on pas vendu la peau de l'ours avant de l'avoir achevé? La résistance lybienne s'organise et fait front de toutes part, jusque dans Tripoli, la capitale. 12 000 Touaregs viennent de se rallier aux troupes loyalistes.  G. Hadey

MOUSSA IBRAHIM SUR TOUS LES FRONTS !

Publié le 02/10/2011 à 23:17 
Source : ELAC-RESISTANCE



Libye: Moussa IBRAHIM, porte-parole du leadership jamahiriyen, dément sa capture et dresse le tableau de la contre-offensive de l’ARMEE VERTE loyaliste sur tous les fronts …
Notre frère Moussa IBRAHIM, porte-parole du colonel Kadhafi, a directement démenti ce samedi avoir été « capturé par les combattants du CNT », lors d'une intervention par téléphone diffusée en direct par la télévision ARRAÏ basée en Syrie.
"Cette information est un mensonge et ne reflète pas la réalité car j'étais près du front de Syrte avec 23 combattants, nous avons été attaqués pendant plus d'une journée et demie par des rebelles très bien armés. Nous avons eu des morts", a-t-il affirmé, faisant référence aux combats qui se poursuivent depuis deux semaines dans ce bastion loyaliste, et région natale de Mouammar Kadhafi, à 360 km à l'est de
Tripoli.
"Nous avons pu par la suite nous rendre sur d'autres fronts", a-t-il ajouté.

Jeudi des commandants du Conseil national de transition (CNT) avaient affirmé avoir « arrêté M. IBRAHIM. Mais sa capture avait été démentie dès le jeudi soir par le site de ELAC-RESISTANCE et le lendemain par un autre site internet pro-Kadhafi.
Jeudi 18h, depuis Bruxelles, Luc MICHEL pour ELAC-RESISTANCE, publiait le communiqué
suivant : « Les nouvelles sur la mort ou la capture de notre frère Moussa IBRAHIM, porte-parole de Muammar Kadhafi, sont fausses et ont déjà été démenties par la Résistance libyenne. L’OTAN et ses medias aux ordres veulent nous démoraliser. Ne les écoutez pas ! HONTE aux sites russes, comme RIA Novosti, qui diffusent aussi ces fausses informations … »
"Moussa IBRAHIM n'a pas été arrêté, il s'agit d'une rumeur mensongère destinée à détourner l'attention des mouvements des rebelles (...) et de leur échec face à la force des héros de Syrte", avait affirmé vendredi matin le site de la chaîne de télévision ALLIBIYA.

Plusieurs sources au sein des nouvelles autorités libyennes avaient affirmé ces dernières semaines que Moussa IBRAHIM se trouvait dans l'oasis de Bani Walid, encerclé par les forces anti-Kadhafi. Ce bastion loyaliste situé à 170 km au sud-est de Tripoli, résiste lui aussi à l'offensive des forces du CNT. En fait, Moussa IBRAHIM se déplace avec des colonnes mobiles loyalistes sur tous les fronts où
contre-attaque la Jamahiriya !
M. IBRAHIM, qui s'exprime régulièrement sur la chaîne ARRAÏ, a d'autre part affirmé que "Bani Walid a été totalement nettoyée et les corps des agents de l'Otan (les traîtres du CNT, ndlr) gisent aux abords de la ville et dans les montagnes".
"Les nouvelles de Bani Walid sont excellentes, Bani Walid (signifie) la mort (pour les forces du CNT), les hôpitaux sont pleins" de combattants anti-Kadhafi, a-t-il ajouté.
Quant à la situation à Syrte, il a fait état de "bombardements violents à l'aide de chars et de roquettes Grad (..) ayant détruit des quartiers entiers et des maisons (...) forçant des centaines d'habitants à quitter la ville".
M. IBRAHIM a en outre fait état d'incursions des combattants pro-CNT "dans des villages poussant des tribus entières au départ".

Il a d'autre part dit avoir "contacté personnellement des médias et des organisations internationales les appelant à entrer dans Syrte pour voir" de leurs propres yeux "mais voilà un mois que ça dure et jusqu'à présent personne n'est venu, pourquoi? C'est clairement un complot".
Quant à la situation samedi à Syrte, il a affirmé que "selon les dernières informations (...) les combattants (pro-Kadhafi) ont mené une attaque qualitative à l'est de la ville, repoussant les forces (pro-CNT) de plusieurs kilomètres".
"Les fronts sud et nord vont bien, nous nous attendons à une intensification des combats (...) à partir de demain sur les fronts ouest et sud, mais nous sommes prêts, nous avons un grand nombre de combattants sur le front ouest", a-t-il ajouté, affirmant d'autre part que les forces du CNT combattent "sur cinq fronts à Syrte appuyés par les avions de l'Otan et des armes très modernes".

Moussa IBRAHIM a enfin précisé que les forces pro-Kadhafi menaient des attaques dans plusieurs régions de l'ouest du pays, notamment Zliten, Tripoli, Aziziya ainsi qu'à Tarhouna dont il a appelé les tribus à envoyer des volontaires aux fronts de Bani Walid et de Syrte.





Libye – Les dernières nouvelles du front (02-10-2011)

Libye – Les dernières nouvelles du front (02-10-2011)
Publié le 02/10/2011
Source : Allain Julles

Les victoires, même symboliques, semblent se multiplier en Libye en faveur de Mouammar Kadhafi, l’homme invisible. Le vert redevient peu à peu la couleur. Il n’a d’ailleurs jamais cessé de l’être, ce drapeau n’a jamais était aussi présent aux yeux des membres de l’OTAN qui se retrouvent au pied du mur. Le drapeau vert continue de flotter. Ibrahim Moussa a démenti sa capture, après s’être assuré d’être en lieu sûr, quelque part en Libye. Il nous est annoncé que le camarade Colonel fera une déclaration la semaine prochaine. Ambiance.
Dans leur fuite de Syrte dont ils affirment toujours encercler, et de Bani Walid, les va-nu-pieds du CNT se sont retrouvés dans des embuscades.
La sortie de Syrte a vu le décès de près de 40 renégats avec la neutralisation d’une centaine qui ont été emprisonnés et la destruction de nombreuses voitures pick-up Toyota. Ceux qui ont réussi à s’enfuir, on compte environ 100 blessés qui ont pu atteindre la ville de Misrata. L’OTAN a été obligée de fournir des médicaments puisque l’hôpital de la localité est complètement infesté de renégats. Les équipes de l’hôpital sont débordées. 17 autres ont été grillés comme des…rats braisés, suite à l’incendie dans leurs véhicules après un attentat des forces pro-Kadhafi à la sortie ouest de la ville…
A Tripoli, ce n’est pas la joie. Dans sa périphérie, dans le lieu dit Bab Gargaresh, plus de 45 rebelles ont été éliminés ce jour. A Tarhouna, les forces de Khamis Kadhafi harcèlent les renégats, pour essayer de libérer les noirs embastillés par les fous à lier de Benghazi
A Bani Walid, les résistants-patriotes ont éliminé 40 renégats.
Pour la première fois, cette journée a été la seule où l’OTAN n’a pas bombardé des civils en Libye. Fait unique aussi, leur site est muet sur la situation en Libye. Dernière mise à jour: le 30 septembre. Est-ce un signe ?
On peut donc conclure en disant que les renégats marchent désormais en se retournant car le danger guette partout. En revanche, les loyalistes-patriotes sont invisibles mais efficaces.

Source: Algeria ISP