vendredi 23 septembre 2011

Obama refuse de grâcier Troye Davis

Désormais, l'ombre d'un certain président nord-américains, prix Nobel de la Paix (???), projètera sur le monde entier celle d'un certain citoyen nommé Troye Davis, torturé (4h à attendre dans les sangles du fauteuil de la mort) et assassiné lâchement par la cour suprême des États-unis. Il y a des bénédictions ultimes qui tuent à petits feux les faux dieux de l'humanité.
A. Chenet


Troy Anthony Davis (9 octobre 1968 - 21 septembre 2011)
  

Liens:


Aucun commentaire: