mardi 16 novembre 2010

Suleiman, Martine & Yasser

L’homme qui veut donner des étoiles
Posté par clomani le 15 novembre 2010

Suleiman BARAKA est un astro-physicien qui s'est fait connaître dans quelques media pendant l'Opération israélienne “PLOMB DURCI” fin 2008-2009. Quelques photos pour se rafraîchir la mémoire…
Cet astro-physicien était en formation à la NASA à Washington, lorsqu'il apprit que son fils de 11 ans avait été très grièvement blessé lors du bombardement de sa maison à Gaza et était mort de ses blessures. Il avait alors écrit une lettre ouverte complètement déchirante dans laquelle il exprimait son incompréhension et sa douleur. Incompréhension car il découvrait que grâce à l'astrophysique, les missiles israéliens étaient guidés avec précision. Et douleur parce qu'il était loin, qu'il ne pouvait pas retourner à Gaza pour aider sa famille.
.../...

Source:
http://ruminances.unblog.fr/2010/11/15/lhomme-qui-veut-donner-des-etoiles/




Martine Aubry, socialiste ou pro-sioniste?

Lundi 8 novembre, la première secrétaire du Parti socialiste et maire de Lille, Martine Aubry, s’est engagée devant le Crif à relancer le jumelage et le partenariat économique de sa municipalité avec la ville israélienne de Safed, pourtant qualifiée par le quotidien Haaretz de ville « la plus raciste dans le pays » à l’encontre des Arabes. 2012 vaut bien une messe d’un nouveau genre.
.../...

Source:
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EklAlVZEFpZDHDRiwg.shtml



Les circonstances politiques de la mort de Yasser Arafat

par Thierry Meyssan

Le 21 octobre 2004, Yasser Arafat est pris de vomissements. Les médecins croient d’abord à une simple grippe. Son état empire rapidement et son système immunitaire est gravement affaibli. Sur proposition de son homologue français, Jacques Chirac, il accepte de quitter la Palestine pour se faire soigner. Il sait que sa vie est en danger et que même s’il en réchappe, il ne retrouvera plus sa terre. Il est pris en charge dans un hôpital militaire spécialisé. Les médecins ne parviennent pas à isoler le poison d’autant que ses assassins lui ont également inoculé le rétrovirus du sida rendant illisibles tous les examens. Il tombe dans le coma. Sa mort est annoncée le 11 novembre 2004 à 3h30 heure de Paris. L’Élysée veille à ce que l’acte de décès stipule que le président de l’Autorité palestinienne est né à Jérusalem.

Source:
http://www.voltairenet.org/article162429.html

Aucun commentaire: