jeudi 12 mars 2009

La france qui triche

CM2
.../...
Passons à autre chose, pour finir (mais sans trop nous éloigner, il est toujours question et de culture et de révolution) : une colère d’Alain Borer, rimbaldien de haut vol (et type délicieux dans la vie, comme éclairé de l’intérieur), qui pointe dans Libé de samedi dernier, où il est l’invité du WE, les dérapages de langage de « l’élite », ses fautes de syntaxe (plusieurs exemples cités) ; et cette belle envolée : « Au tournant de la vidéosphère, on assiste à l’effondrement accéléré de deux piliers : l’esthétique et la précision comme logiques structurelles de la langue française. Cela ne peut que s’accomplir sous le règne d’un autocrate illettré, servi par la trahison des clercs. Nous sommes entourés par des bacs + 15 qui ont raté leur CM2. » Et aussi ceci, qui touche, à la fin de l’envoi : « Le tsarkozisme, cette monarchie névrotique, hâte la fin de la démocratie. » Tu l’as dit, l’ami !
.../...


La mort du politique
par BALME René
La France, et c’est assez dramatique, n’a plus de direction politique. C’est un constat. Et la ploutocratie est en passe de virer au brun. L’on peut entendre, en y prêtant l’oreille le bruit des bottes qui enfle et se rapproche.
.../...



Mexique : Sarkozy a-t-il séjourné chez un narco présumé ?
Par Augustin Scalbert

Sarkozy et l’Université – la revanche personnelle d’un cancre.
Par Alain Garrigou Professeur de science politique à l’université de Paris X Nanterre
.../...
Titres de compétence ? Les sociologues savent bien que les jugements en disent souvent plus sur leurs auteurs que sur les choses dont ils parlent. Or les études de Nicolas Sarkozy n’ont pas été si brillantes ni spécialisées qu’elles l’autorisent à juger de haut les questions d’orientation scolaire et de pédagogie. Par contre, elles ont été assez médiocres pour nourrir son ressentiment personnel qui, en affinité avec l’humeur anti-intellectuelle des milieux qui le soutiennent, explique largement la « petite guerre » faite aujourd’hui aux scientifiques et universitaires.
.../...

Aucun commentaire: