mardi 28 octobre 2008

Convergence des luttes

Le CNR;) n'est pas un parti politique, mais une initiative unique d'associer les citoyens aux mouvements de protestations qui se font jour un peu partout, en réalisant une convergence raisonnée des luttes et des revendications les plus légitimes que les syndicats ont renoncé depuis belle lurette à mettre en œuvre, chacun défendant par à-coups sa petite chapelle dédiée aux particularismes du monde du travail.
Une résistance active, généralisée, basée sur l'urgence de sortir des cadres étroits des politiques traditionnelles afin de tenter lucidement de prendre notre destin collectif en main (ce qui suppose pour le moins un regain des solidarités et par conséquent, le dépassement des catégories et des égoïsmes socioprofessionnels) est probablement, au point où nous en sommes, la seule solution pour venir à bout de l’atomisation organisée des luttes et des révoltes éparses dont les causes proviennent d’une même origine.
Les tenants de l'hyper capitalisme sont en train de réduire à peau de chagrin les conquêtes sociales dramatiquement conquises par nos aînés, et il est à peu près certain que la crise économique actuelle est tout sauf un accident de parcours imprévisible, ainsi que voudraient nous le faire croire les stratèges d’un système débridé captant toute la richesse de travail et de création des populations pour servir l’intérêt de domination d’une mafia internationale pour laquelle la privatisation des banques a été une aubaine, que dis-je ? une bénédiction. Non seulement nous payons des impôts à foison, mais nous finançons, par nos salaires et le jeu des crédits, des organismes opaques sur lesquels nous n’avons aucune prise, et qui nous ponctionnent sans état d’âme.
Dindons d’une farce qui va vite tourner au cauchemar (la crise n’en est qu’à ses premiers balbutiements), nous n’avons plus le droit aujourd’hui d’ignorer ce qui met en péril des millions de vies humaines, de continuer à faire comme si nous ne savions pas. Les États comme par magie sortent des sommes colossales pour sauver les intermédiaires institutionnels de la débâcle en cours, alors qu’ils nous assuraient, il y a quelques semaines encore, que les caisses étaient quasiment vides… Les gueux, et tous ceux qui épousent leur cause, peuvent crever, puisque le Nouvel Ordre Mondial, planifié par les maîtres-penseurs cyniques du capitalisme, qui est en train de se restructurer brutalement sous nos yeux , ne profitera qu’à une poignée de familles toutes puissantes et, dans une moindre mesure bien dérisoire, aux légions de valets et d’esclaves qu’ils utilisent pour servir leurs intérêts criminels.

André Chenet

Chacun à notre niveau AGISSONS ! Répondons à l’Appel du CNR ;) pour la Grève Générale du 10 novembre 2008, un premier pas vers la responsabilité et l’autonomie.

J-14

Si vous désirez participer au Comité 06, contactez Gaël Hadey qui vous indiquera les dates et lieux de réunions prévus avant le 10 novembre. Adresse E-mail : g.hadey@yahoo.fr


A lire absolument:
- Le capitalisme victorieux, par Ashoka
"...Une fois encore, ceux qui confondent système financier et capitalisme font une lourde erreur et confondent l’outil avec la main qui s’en sert..."
sur Oulala.net


Pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :
http://www.dailymotion.com/related/x6ieeb_greve-generale-le-10-novembre-2008_news/video/x5crtj_sark


Résister en chansons :
http://www.dailymotion.com/video/x6ieeb_greve-generale-le-10-novembre-2008_news

1 commentaire:

rachid a dit…

Je suis sûr que vous connaissez déjà ; KENY ARKANA

"Trop nombreux sont ceux qui ont oubliés le passé
L'histoire de l'homme, une honte, faut-il te le ressasser?
Le monde, une spirale ou les mêmes erreurs sont retrassées
A force de cotoyer l'horreur, nos coeurs sont devenus glacés
Nous parlent que d'profits, la condition de l'homme effacé
Mondialisation et concurrence sont leurs uniques phrasés
Les peuples unitéralement écrasés
La création menacée
Multinationales et croissance ont tracée
Leurs routes sur nos libertés
Ils ont jurés, crachés qu'rien n'entravera la leur à l'heure ou les
dictatures sont cachées
A cause de leurs profits, immédiat l'avenir est gaché
Cette bande d'ingrats ont réduit la planète à un grand marché
La loi des plus riches et beaucoup crèvent avant d'être agé
Protestations dîtes criminelles si tu les as outragés
Ils mentent lorsqu'ils disent que le mal-être n'est que passager
Puis s'étonnent quand la nature se rebelle comme un peuple enragé
Ils disent être transparent alors que de sang, leurs mains sont tachées
Déconseillent fortement d'avoir des idées trop engagées
Accélération d'leur plan depuis qu'des avions se sont crashés
Et toi, dis-moi dans quels sens au système es-tu attaché?
Ils prêchent le blasphème et la vraie lumière se fait lyncher
Tous nés la corde au cou, dans certains pays elle a lachée
Parlent de justice alors qu'à la racine ils l'ont arrachée
Les plus gros s'engraissent sur la tête de ceux qui n'ont rien à
mâcher
Voila le monde d'aujourd'hui. Parait qu'leur plan a marché
Nous ventent un progrès technique mais dans le fond à tout saccager
Parle d'évolution quand notre humanité s'est fait hachée
Notre coeur ne bat plus vraiment et notre inconscient est faché
Stress, angoisse, cancers, dépressions notre compte s'est chargé
Mais on ne cherche pas la cause et les effets qu'on aimerait chassés
"Philosophie fast-food" pour que nos consciences soient terrassées
Au nom de la dignité humaine, nous avons dis: "ASSEZ"

DESOBEISSANCE CIVILE (x8)"